Défait par l’AS Monaco dans son antre du Signal Iduna Park (2-3), le Borussia Dortmund est loin d’avoir hypothéqué ses chances de qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Et si les hommes de Thomas Tuchel sont largement capables de créer l’exploit à Louis II, le contexte de la rencontre d’hier reste difficile à avaler pour les Marsupiaux. Pour rappel, alors qu’il s’apprêtait à mettre le cap sur le stade du BVB, le bus des Jaune-et-Noir a été victime d’une attaque. Trois explosions qui ont provoqué la blessure de Marc Bartra et qui a surtout conduit au report du match.

Et c’est justement le choix de l’UEFA de reprogrammer la rencontre moins de 24 heures après l’attaque qui ne passe pas du côté de Dortmund. Premier à en parler, Nuri Sahin a avoué que son équipe n’avait pas envie de disputer ce match. Une version confirmée par le défenseur grec Sokratis Papastathopoulos. « Nous ne sommes pas des animaux. Nous avons une famille, des enfants. Dans ma tête, je n’avais pas de place pour un match. Nous étions déjà contents d’être en vie. » Même discours chez l’entraîneur Thomas Tuchel dont le coup de gueule a été bien plus retentissant.

L’UEFA se défend

« Après l’attaque, nous aurions aimé avoir plus de temps pour digérer tout cela. Et on ne nous a pas laissé de temps. On nous a dit, demain vous devez jouer. Nous nous sommes sentis ignorés. On ne nous a pas demandé notre avis, ils ont décidé ça à l’UEFA en Suisse. Quelques minutes après l’attaque, on nous a dit qu’on devrait jouer, comme si on nous avait envoyé une canette de bière contre le bus. Il s’agit aussi de notre rêve de jouer une demi-finale de Ligue des champions, nous aurions voulu jouer à notre meilleur niveau, être compétitifs », a-t-il déclaré dans des propos relayés par L’Équipe.

Critiquée, l’UEFA a toutefois répondu à ces commentaires dans les colonnes du journal Rheinische Post. « La décision de jouer mercredi à 18h45 a été prise mardi au cours d’une réunion au stade en présence des deux clubs et des autorités locales. On a notamment pris en considération le vœu de Monaco qui souhaitait rentrer mercredi soir pour préparer son match de championnat du week-end. » Déçus, les membres du Borussia attendent désormais le match retour de mercredi prochain.