Foot Mercato : Mehdi, vous ne comptez que deux apparitions cette saison avec l’équipe première du Stade Rennais. Comment vivez-vous cet exercice ?

Mehdi Zeffane : Pour moi, c’est une saison noire qui ne correspond pas du tout, mais alors pas du tout à mes attentes, aux exigences que j’ai envers moi-même. Mais ça ne m’a pas empêché d’aller faire quelques matches avec la réserve, non pas parce que je n’ai pas le niveau pour jouer en pro bien au contraire, mais pour garder la forme au cas où le coach a besoin de moi. Je me suis quand même accroché, surtout mentalement, car quand on ne joue pas il faut faire un travail mental et être bien entouré. Il y a des choix du coach à accepter, même si ce n’est pas évident. Voilà, j’ai quand même su garder le mental pour faire de bonnes séances d’entraînement et en faire plus même si c’est difficile pour bien préparer la saison prochaine car ça commence maintenant.

FM : Christian Gourcuff vous connait avec l’équipe d’Algérie aussi. Comment expliquez-vous cette mise à l’écart ?

MZ : C’est vrai que c’est la première fois que je me retrouve autant mis de côté. C’est sûr que c’est dur à accepter mais il faut le faire quand même. Il faut prendre conscience du fait que le coach a un groupe à gérer et que ce n’est pas évident pour lui. On a eu des explications lui et moi, ce sont des choix que je dois accepter même si, par ambition personnelle, j’ai envie de jouer tous les week-ends et de rentrer fatigué chez moi tous les week-ends.

FM : Quelles ont été les explications du coach ?

MZ : Il m’a expliqué ce qu’il aimait bien chez moi et ce qu’il aimait moins bien. On se connait bien, on s’est côtoyé en sélection et un petit peu en dehors donc on discute très bien lui et moi. Il m’a dit ce qu’il appréciait chez moi et ce que je devais corriger. Peut-être que, sur les points que j’ai à corriger, il avait plus de sécurité chez d’autres joueurs.

FM : Du coup, comment envisagez-vous votre avenir ?

MZ : C’est difficile de se projeter quand on ne joue pas beaucoup. Je suis encore jeune, Dieu merci je suis en bonne santé, donc j’ai envie de retrouver la compétition très, très rapidement, d’oublier cette saison qui est très, très dure pour moi, et de retrouver aussi l’équipe nationale rapidement car ça a été une grosse déception pour moi de ne pas partir à la CAN.

FM : Pourriez-vous quitter Rennes ?

MZ : Pour le moment, il me reste encore deux ans de contrat. On dit souvent que l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs, et je sais que je serais encore plus fier de moi si j’arrivais à m’imposer à Rennes, dans un endroit où j’ai eu des difficultés cette saison. Après, quand on joue moins... Ce serait mentir que de dire que je n’ai pas pensé à aller ailleurs, mais on n’en est pas là, la saison n’est pas terminée.