L’Olympique de Marseille se déplaçait sur la pelouse de l’AS Nancy Lorraine ce vendredi soir en ouverture de la 34e journée de Ligue 1. Un déplacement crucial pour les Marseillais dans ce sprint final et surtout dans cette lutte pour la 4e et 5e place, synonyme de qualification pour le 3e tour préliminaire de la Ligue Europa. 6e avant cette rencontre, le club phocéen se devait donc d’empocher les trois points à Nancy afin de passer provisoirement devant Bordeaux et mettre également la pression sur l’Olympique Lyonnnais. Pour l’occasion, Rudi Garcia devait se passer des services de Bafétimbi Gomis, suspendu, mais aussi de Grégory Sertic, blessé. Ainsi, Njie était positionné en pointe, aux côtés de Thauvin et Payet. Dans l’entrejeu, Sanson, Lopez et Vainqueur prenaient place, tandis que la charnière centrale Rolando-Fanni était chargée de protéger les buts de Pelé. Côté Nancéien, Pablo Correa pouvait compter sur son homme fort Issiar Dia, auteur de 4 buts lors des 6 derniers matches de championnat.

D’entrée de jeu, les Marseillais prenaient le contrôle du ballon, tandis que l’ASNL jouait crânement sa chance en contre-attaque. Et c’est au terme de l’une d’entre elles que Maouassa trouvait le poteau de Pelé d’une frappe puissante du gauche (14e) ! Les Olympiens avaient du mal dans ce début de match et se montraient assez fébriles face aux assauts répétés des attaquants nancéiens. Les relances marseillaises étaient hasardeuses et les locaux en profitaient pour s’installer dans le camp adverse. Et il fallait un grand Pelé pour repousser cette tête puissante de Cabaco sur corner (24e). Un arrêt réflexe qui permettait aux Marseillais de garder la tête hors de l’eau. L’OM réagissait quelques minutes plus tard. À la retombé d’un corner au second poteau, Njie réalisait une superbe reprise de volée acrobatique mais sa tentative était contrée in extremis de la main par Cétout (36e). Si les hommes de Rudi Garcia se montraient dangereux sur coups de pied arrêtés, Nancy exploitait à merveille ses contre-attaques grâce notamment à un Maouassa en très grande forme dans son couloir gauche.

Des occasions mais... un score nul et vierge !

Mais aucune des deux formations ne parvenait à trouver la faille avant la pause et les 22 acteurs de la partie rejoignaient les vestiaires sur ce score nul et vierge. Après la pause, les Marseillais revenaient sur le pré avec de bien meilleures intentions, à l’image de cette frappe à l’entrée de la surface de Lopez qui passait juste à côté du cadre de Ndy Assembé (49e). Maouassa répondait au jeune milieu phocéen mais sa reprise de volée du gauche s’envolait dans les tribunes du Stade Marcel-Picot (51e). Dans la foulée, Thauvin tentait également mais sa frappe lointaine puis sa reprise de volée ne trouvaient pas le cadre (52e, 54e). Le match commençait à s’emballer et Nancy était tout proche d’ouvrir la marque par Marchetti mais le milieu nancéien était gêné par le retour de Lopez (62e). Encore une fois, l’OM relevait la tête immédiatement. Et si Cabella, fraîchement entré en jeu à la place de Njie, tergiversait dans la surface, Thauvin quant à lui voyait sa tentative du gauche dans un angle fermé s’écraser sur le poteau (67e) !

Quelques minutes plus tard, Cabella semblait être stoppé irrégulièrement par Cétout... mais l’arbitre restait de marbre (71e). Auteur d’une bonne entrée en jeu, Cabella se procurait une autre occasion dans la foulée mais pêchait encore dans le dernier geste (75e). Les troupes de Rudi Garcia poussaient pour prendre l’avantage mais Payet gâchait une énorme occasion en ratant sa passe vers Sanson dans la surface (82e). La fin de match se rapprochait et Nancy pensait ouvrir le score mais le but de la tête de Dalé était refusé pour une position de hors-jeu logique (86e). Le score en restait là, l’OM et Nancy se quittent sur ce match nul. Un point qui fait du bien aux Nancéiens mais qui ne fait certainement pas le bonheur de Rudi Garcia et de ses hommes qui loupent encore une belle occasion de se rapprocher des places européennes.

Cliquez ici pour retrouver le classement de Ligue 1.

Revivez le film du match ici.

L’homme du match : Diarra (6,5) : préféré à Benoît Pedretti, le grand international français a été impérial au milieu en récupérant de nombreux ballons (18). Appliqué dans ses passes, il utilise toujours aussi bien son corps. Il a donc donné raison à son entraineur. Remplacé par Pedretti (75e) qui a eu du mal à se mettre dans le rythme.

Nancy :

- Ndy Assembé (5,5) : avec le manque de précision et le peu d’allant offensif des Marseillais ce soir, il n’a eu presque rien à faire dans cette partie. Sauvé par son poteau sur belle frappe enroulée de Thauvin (67e) il sort bien dans les pieds de Sanson (82e).

- Cétout (5,5) : placé sur le côté droit de la défense lorraine ce soir, il rend une copie plutôt correcte. Apportant de temps en temps son soutien dans les phases offensives, il a plutôt bien tenu son couloir. En contrant la frappe de Clinton Njie du bras (36e) il aurait pu mettre son équipe dans l’embarras.

- Chrétien (6) : match solide pour le défenseur central expérimenté de l’AS Nancy Lorraine. Il a bien contenu les attaques phocéennes en se plaçant souvent bien. Egalement appliqué dans la relance.

- Cabaco (6) : belle prestation de l’Uruguayen qui s’est notamment signalé dans le domaine aérien aux 23e et 69e minutes par ces coups de casque repoussés par un Pelé attentif. S’il est l’un des joueurs qui a le plus récupéré de ballons ce soir pour Nancy (18) il est aussi l’un de ceux qui en ont perdu le plus (17).

- Badila (5) : match moyen pour l’arrière gauche nancéien. Il est l’un de ceux qui ont raté le plus de passes dans son équipe (seulement 67% de passes complétées). Il a compensé ce manque de précision par une belle combativité, surement appréciée par son entraineur.

- Diarra (6,5) : voir plus haut.

- Guidileye (4,5) : match difficile pour lui. Moins performant par rapport à ces coéquipiers du milieu. Il a perdu plus de ballons (12) qu’il en a récupéré (18). Mais il s’est bien battu pour préserver le match nul.

- Ait Bennasser (non noté) : une partie très courte mais de qualité. Il a bien défendu aux côtés de ses camarades du milieu et a été très propre dans ses transmissions (93% réussies, meilleur ratio de son équipe). Il se blesse à la 26ème minute et est remplacé par Marchetti (4,5) qui s’est bien projeté vers l’avant. En revanche il a eu beaucoup de déchets dans son jeu (10 ballons perdus, 67% de passes réussies).

- Dia (6,5) : le joueur de Nancy le plus dangereux ce soir. Pas étonnant puisqu’avant cette rencontre, le Sénégalais en était à 4 réalisations lors de ses 6 derniers matches. Dès la première minute de cette partie, il effectuait une remontée de balle impressionnante en éliminant plusieurs adversaires. Il envoie Maouassa sur orbite (14e) mais ce dernier trouve le poteau. Dommage qu’il n’arrive pas a marqué ce petit but qui aurait permis à son équipe de faire une excellente opération pour le maintien. Remplacé par Robic (90e+1).

- Maouassa (6) : titularisé pour la neuvième fois cette saison en Ligue 1, ce tout jeune joueur de 18 ans a posé pas mal de problèmes à l’arrière garde phocéenne avec sa vitesse et ses dribbles. Magnifiquement décalé par Dia, il déclenche une frappe sèche du gauche qui échoue sur le poteau droit de Pelé (14e). Il a très certainement marqué des points ce soir auprès de son entraineur.

- Dalé (3) : peu habitué à démarrer une rencontre cette saison (Pablo Correa le titularisait pour la treizième fois cette saison), l’ancien attaquant du FC Nantes a eu peu d’occasions de se mettre en évidence dans cette partie. Il n’a cadré aucun de ses deux tirs et a raté près de la moitié de ses passes (55% réussies).

OM :

- Pelé (5) : sauvé par son poteau sur la frappe puissante de Maouassa (14e), le portier marseillais s’est montré impérial lorsqu’il le fallait, et notamment sur cette tête de Cabaco (24e). Serein dans les airs et sur la ligne, le gardien olympien a une nouvelle fois été à la hauteur.

- Sakai (4) : match mitigé du défenseur japonais ce soir. Auteur de quelques bons retours (2e, 7e), il a tenu son rang sans véritablement briller. En effet, il a réalisé quelques erreurs et notamment lorsqu’il laisse Cabaco placé sa tête dangereuse sur corner (24e). De plus, il a souvent été en difficulté face aux nombreuses accélérations du jeune Maouassa. Offensivement, il n’a pas totalement exploité son couloir et a rarement tenté d’apporter son aide sur le front de l’attaque.

- Fanni (5) : bon match pour le Marseillais. Attentif face aux nombreuses offensives nancéiennes et solide dans ses duels, le défenseur marseillais s’est montré sérieux et appliqué. Rarement dépassé, il a livré une bonne copie.

- Rolando (4) : tout comme son compère de la charnière centrale, le Portugais a tenu son rang et s’est imposé derrière. Cependant, il n’a pas été aussi serein que son coéquipier et a certainement fait passer quelques frissons chez les supporters phocéens.

- Evra (3) : auteur de quelques montées en début de rencontre, le latéral gauche a disparu au fil des minutes. Inoffensif devant, l’international tricolore n’a pas non plus rayonné dans son duel avec Dia. Dépassé à plusieurs reprises, il est loin d’avoir livré la plus belle copie de sa carrière.

- Vainqueur (4,5) : 98 % de passes réussies, c’est beau. Mais si toutes ses transmissions sont vers sa défense centrale, ses latéraux, voire son gardien... c’est moins beau. En effet, le milieu marseillais n’a quasiment jamais tenté de casser les lignes adverses par des montées balle au pied ou par des passes vers l’avant. Il a tenu son rang défensivement, grattant quelques ballons dans les pieds adverses, mais n’a pas pris de risque offensivement. Remplacé par Anguissa (89e).

- Sanson (5,5) : il a tenté, par sa qualité de passe, de faire la différence dans l’entrejeu... En vain. Certainement l’un des meilleurs Marseillais ce soir, il a beaucoup couru aussi bien pour récupérer le cuir dans les pieds adverses, que pour se projeter vers l’avant et amener le danger dans la surface adverse. Malheureusement pour lui, ses tentatives ont souvent manqué de précision.

- Lopez (3) : match à oublier pour le minot marseillais. En retard sur ses interventions et un cran en-dessous dans cette rencontre, il n’a pas fait le poids face à l’impact proposé par les milieux nancéiens dans l’entrejeu. En difficulté balle au pied, il a manqué de précision dans ses transmissions et a affiché un trop grand déchet technique.

- Thauvin (5) : match frustrant pour l’ailier phocéen. Après un début de match poussif, il est monté en régime au fil de la rencontre jusqu’à ce poteau trouvé suite à cette lourde frappe dans un angle fermé (67e). Un coup du sort qui a scellé sa rencontre. A noter tout de même ses nombreux efforts défensifs mais également ses nombreuses percussions qui ont fait mal à l’arrière-garde nancéienne.

- Payet (4) : tout comme son pendant à droite, l’ailier marseillais a tenté de semer le trouble dans le camp adverse par ses nombreuses accélérations. Mais le Réunionnais a clairement manqué de précision dans la zone de vérité et surtout beaucoup trop souvent porté le ballon alors que des choix plus simples se proposaient à lui (82e). Un manque d’intelligence dans le jeu qui a coûté cher aux hommes de Rudi Garcia.

- Njie (3) : positionné à la pointe de l’attaque à la place de Bafé Gomis, suspendu, l’attaquant camerounais n’a pas brillé. Si sa reprise acrobatique contrée de la main par Cétout aurait mérité meilleur sort (36e), le Camerounais n’a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent. Remplacé par Cabella (62e) qui a réalisé une bonne entrée en jeu et aurait dû bénéficier d’un coup franc intéressant à l’entrée de la surface suite à une faute flagrante de Cétout (71e).