Il est le joueur le plus utilisé par le Paris SG depuis le début de la saison. Lucas (24 ans) a prisune nouvelle dimension avec l’arrivée d’Unai Emery aux manettes. Dès sa prise de fonctions, le technicien espagnol a semblé apprécier la capacité du Brésilien à se projeter vite vers l’avant et à casser les lignes balle au pied. Le Basque a donc rapidement fait de lui un titulaire, là où ses prédécesseurs Carlo Ancelotti et Laurent Blanc lui préféraient souvent d’autres joueurs.

Interrogé en conférence de presse ce mardi au centre d’entraînement Ooredoo, le coach parisien a expliqué pourquoi. « Lucas a été bon à chaque fois qu’il a joué. Il est prêt pour l’équipe, prêt pour aider l’équipe. Il est très impliqué à Paris, il connaît bien le club, la ville, les joueurs. Ses prestations sont importantes pour l’équipe. Il a beaucoup marqué en début de saison (8 réalisations toutes compétitions confondues) », a-t-il lancé, expliquant que l’international auriverde (34 sélections, 4 buts) devait toutefois encore progresser.

Emery a d’autres options mais...

« Ses prestations à droite sont bonnes. Il a besoin de s’adapter encore au côté gauche, car il a des opportunités à saisir sur cette aile. Je suis content, le club est content. Nous voulons qu’il progresse encore plus », a-t-il expliqué. Un signe de confiance fort, d’autant que l’ancien pensionnaire de São Paulo, arrivé en janvier 2013 pour 40 M€ environ, n’est pas le seul à pouvoir évoluer dans ces positions. Unai Emery l’a lui-même indiqué.

« Hatem Ben Arfa peut jouer côté droit, côté gauche. Dans l’axe, c’est peut-être ce qui convient le mieux à son jeu. C’est une possibilité. Pareil pour Javier Pastore. Les deux peuvent jouer sur les côtés dans un 4-3-3 », a-t-il ajouté. Mais malgré ces autres options et les critiques parfois essuyées par Lucas, l’entraîneur du PSG lui maintient pour l’heure sa confiance.