Si Hatem Ben Arfa (29 ans) semble décidé à se battre pour se faire sa place au Paris SG, comme le répète Le Parisien ce mercredi, Jesé Rodriguez (23 ans), lui, voit les choses différemment. L’attaquant espagnol, déçu de son temps de jeu lors de la première partie de saison dans la capitale, se verrait bien se relancer en Espagne, chez lui, à Las Palmas. Il l’a d’ailleurs fait savoir à la direction de son club formateur.

Au cours d’une assemblée organisée pour présenter des comptes records, le président de l’écurie de Liga, actuellement 10e au classement, Miguel Angel Ramirez l’a encore confirmé, faisant le point sur la situation. « Jesé veut venir à Las Palmas, mais il a un salaire, en accord avec son niveau, que nous ne pouvons assumer. Il y a des clubs importants en Europe qui sont disposés à payer la totalité de son salaire. Nous sommes donc en désavantage. Il va falloir attendre », a-t-il lâché, relayé par Marca.

La pression est sur Jesé et le PSG

Le quotidien local Canarias7 cite les pistes AS Roma, Liverpool et AC Milan. Trois formations qui n’auraient aucunes difficultés à régler le salaire de l’ancien Merengue. Seulement, ce dernier s’est montré clair avec la direction parisienne. À en croire Marca, il lui a en effet fait savoir qu’il n’envisageait que deux options en janvier : soit il partait se refaire une santé en prêt à Las Palmas, soit il restait dans la Ville lumière.

Or, le PSG, qui vient d’accueillir Julian Draxler (23 ans, ex-VfL Wolfsbourg) et tente de trouver une doublure à Edinson Cavani (29 ans), n’entend sans doute pas conserver un élément sur lequel Unai Emery semble ne pas compter, à l’approche de grands rendez-vous en 2017. Les pensionnaires du Parc des Princes pourraient donc être obligés de faire un effort sur leurs exigences, tout comme Jesé Rodriguez. Le ton est donné, le feuilleton ne fait sans doute que commencer…