> > Entretien avec... Anthony Knockaert : « Un intérêt de Newcastle, c’est sûr que (...)

Entretien avec... Anthony Knockaert : « Un intérêt de Newcastle, c’est sûr que c’est flatteur »

Publié le :

Par :

À tout juste 20 ans, Anthony Knockaert est en train de se faire un nom dans le championnat de France de Ligue 2. Auteur d'une bonne saison avec Guingamp, le jeune espoir a tapé dans l’œil de Newcastle. Pour Foot Mercato, le joueur revient sur son parcours, ses ambitions, et l'intérêt des Magpies.

  • A+
  • A-
Anthony Knockaert se confie pour FM
Anthony Knockaert se confie pour FM
©Maxppp

Foot Mercato : Tout d’abord Anthony, comment allez-vous ?

Anthony Knockaert : Et bien ça va merci, je me sens bien.

FM : Pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

AK : J’ai débuté à Wasquehal, où je suis resté un année. Ensuite, je suis parti à Leers, un petit village. Lens est venu me chercher, j’ai signé 5 ans là-bas. Ils ne m’ont finalement pas gardé, ils m’ont dit que j’étais trop petit. Je suis donc parti en Belgique, à Mouscron, deux ans. Je voulais retrouver le football français, j’ai donc été en 18 ans à Lesquin. J’alternais entre la CFA et les 18 nationaux. Et après, j’ai eu le choix entre Guingamp et Amiens, et j’ai choisi Guingamp. J’ai fait une année de CFA2, puis en National, et là en Ligue 2 ça se passe bien.

FM : Quelles sont vos principales caractéristiques sur un terrain ?

AK : Je ne lâche rien, je suis quelqu’un qui est toujours là pour l’équipe. Je pense que c’est l’une de mes qualités. Après, je pense avoir une certaine aisance technique.

FM : Avez-vous des modèles, des joueurs qui vous inspirent ?

AK : Oui, Zidane et Messi.

FM : Votre passage en Belgique vous a motivé pour revenir dans l’Hexagone. Pour quelles raisons ?

AK : Le football belge m’a plu, ça m’a permis de me relancer, de me remettre bien dans ma tête. Je ne vous cache pas qu’en sortant de Lens, j’ai voulu arrêter le foot et c’est mon père qui m’a incité à continuer, qui m’a dit de ne rien lâcher. J’ai été écœuré, et ça m’a permis de me relancer. Mais j’ai voulu m’imposer en France.

FM : Lens ne vous a pas conservé parce que vous étiez trop petit, argument que l’on entend souvent en France alors que le Barça brille de mille feux avec ses petits gabarits. Comment expliquez-vous que l’on s’attache tant au gabarit en France ?

AK : On voit que de plus en plus de grands clubs ont besoin de petits gabarits qui peuvent faire la différence, c’est donc regrettable. Mais je pense que les clubs sont en train de s’en rendre compte, et c’est tant mieux pour les générations qui vont arriver. Ils vont commencer à voir que ce n’est pas toujours cohérent de n’avoir que des grands, et de laisser les petits gabarits de côté.

FM : Vous avez rejoint Guingamp en 2009. Pourquoi votre choix s’est-il porté sur ce club ?

AK : Guingamp, pour moi, ça a toujours été un bon club. De bons joueurs sont passés par là. Quand Xavier Gravelaine m’a recruté, je me suis dit que j’allais dans un club je réussirais. Et je ne me suis pas trompé, je suis content d’avoir signé ici.

FM : Comment vous sentez-vous aujourd’hui à l’En Avant ?

AK : Je me sens bien, franchement. Quand je suis arrivé, ils m’ont super bien accueilli. J’ai pu faire mon trou tout de suite. L’année dernière, j’ai été bien accueilli dans l’effectif pro, ils m’ont mis dans les meilleures conditions pour que je réussisse. Je suis très bien ici, le staff est content de moi.

FM : Effectivement, vous faites une belle saison en Ligue 2, que ce soit à titre personnel ou collectif d’ailleurs...

AK : Oui, au jour d’aujourd’hui, je commence à être vraiment régulier. J’enchaîne les rencontres depuis maintenant 10-12 matches, le coach me fait confiance. À titre personnel, je me sens vraiment bien et plus j’avance, mieux je me sens. Collectivement, on est quatrième. On va essayer de continuer et d’assurer déjà le maintien le plus rapidement possible. On envisagera quelque chose d’autre par la suite.

FM : Quelles sont donc vos ambitions pour la suite de la saison ?

AK : À titre personnel, je vais essayer d’être plus efficace et de faire de meilleures stats. Pour l’instant, j’en suis à trois buts en championnat et trois-quatre passes décisives, je vais essayer d’augmenter ces stats. Même si je fais de bons matches, il faut essayer de faire plus et j’essaye donc d’apprendre de mes erreurs pour progresser. Il n’y a que comme ça que je peux avancer. Collectivement, même si on est quatrième, on vise le maintien. Il ne faut pas s’enflammer, il n’y a que trois points d’écart du quatrième au dixième, il faut donc prendre les matches les uns après les autres.

FM : Newcastle suit de près vos performances. Qu’en est-il exactement ?

AK : Ils sont en contact avec mon agent. Maintenant, je m’occupe de mon travail et rien d’autre. Mon agent ne me met pas tout ça en tête pour que je puisse avancer de la meilleure des manières. Il me laisse travailler, je ne me prends pas trop la tête. Je fais mon boulot, beaucoup de jeunes grillent les étapes et se grillent eux-mêmes, je ne me prends donc pas la tête.

FM : Malgré tout, cela doit être flatteur de voir qu’un tel club vous suit ?

AK : Oui, c’est sûr que c’est flatteur. On m’a toujours dit que le travail payait, et ça le prouve aujourd’hui. Je ne vais rien lâcher pour un jour être au plus haut niveau. Mais là, je travaille pour le groupe, j’essaye de rendre au staff la confiance qu’il me donne.

FM : Et puis il y a de beaux exemples de réussite à Guingamp, entre des Bakary Koné, Florent Malouda ou bien encore Didier Drogba...

AK : Oui ! Il faut toujours se servir de tels exemples pour avancer, être à l’écoute des plus anciens pour acquérir de l’expérience. C’est seulement comme ça que je pourrai avancer.

Fiches joueurs
Anthony KnockaertA. Knockaert2 Matches0 Buts
Fiches clubs
GuingampGuingampFRA
Newcastle UnitedNewcastle UnitedENG
© Foot Mercato 2004-2014 - Nous sommes le 01/10/2014, il est 20H16 et vous consultez la page : Entretien avec... Anthony Knockaert : « Un intérêt de Newcastle, c’est sûr que c’est flatteur »