Mais qu’arrive t-il à Chelsea ? Si brillant au début de l’automne, le club de Londres enchaînait 7 victoires en 8 matches de Premier League (du 14 septembre au 9 novembre), encaissant sa seule défaite face à l’invincible Liverpool. Frank Lampard avait réussi à trouver la bonne formule notamment grâce à l’apport de nombreux jeunes du centre de formation à qui il avait fait confiance. Tout semblait rouler pour les Blues qui pouvaient légitimement penser au haut du classement, grâce en plus à la défaillance de concurrents (Manchester United, Tottenham, Arsenal) directs aux places qualificatives à la Ligue des Champions.

Seulement un gros cailloux s’est glissé dans la chaussure et personne au club ne parvient en ce moment à s’en débarrasser. Lors des cinq dernières rencontres en championnat, Chelsea a encaissé quatre défaites. Si celle sur la pelouse de Manchester City n’a rien d’inquiétant, les revers contre West Ham, Everton et Bournemouth eux le sont beaucoup plus, surtout les deux à domicile contre les Hammers puis face aux Cherries hier. Dans ces deux rencontres, les Blues n’ont pas réussi à trouver la solution, affichant une domination stérile, soporifique par moment, l’ambiance du Stamford Bridge n’aidant pas. L’avance prise en début de saison se réduit comme peau de chagrin et Frank Lampard a enfin décidé de sévir.

Lampard n’est pas content de son équipe

« Je ne blâme pas les fans. Je suis un gars de Chelsea et je serais le premier à dire que les fans étaient calmes alors que nous avions besoin d’eux. Mais aujourd’hui, je ne dirais jamais ça parce que si j’étais un fan assis en tribune, je dirais aussi : "pfff, trop lent. Du défenseur au défenseur, puis du latéral ça revient au défenseur et je ne veux pas venir voir ça » a d’abord défendu le coach de Chelsea après que les tribunes du Bridge se soient vidées dans le plus grand des calmes, sans sifflets ou presque. « Les fans viendront encore aux prochains matches comme contre Tottenham (le week-end prochain) mais une certaine responsabilité incombe aux joueurs de les enthousiasmer. Il faut avoir de la personnalité et se battre pour jouer de l’avant. C’est aux joueurs de faire ça. »

Lampard avait la tête des mauvais jours après la défaite de samedi et il demande une réaction immédiate alors que la période toujours décisive des fêtes se profile. « C’est clair qu’en ce moment, nous ne jouons pas bien et n’obtenons pas de résultat. Aujourd’hui (samedi), ce n’était pas une journée pour dire : "nous avons eu beaucoup d’occasions. Il y a deux ou trois situations que nous devons convertir si nous voulons nous améliorer". Non, nous avons joué à la passe à 10 avec nos quatre défenseurs et ce n’est pas l’équipe que je veux diriger. » Ces déclarations pleines de fermeté sonnent comme un avertissement pour les joueurs. Et alors que Lampard ne souhaitait pas spécialement recruter de nouveaux éléments cet hiver après la levée de l’interdiction de la FIFA, la donne pourrait changer si la situation ne s’améliore pas.