En 2008, Manchester City achetait Vincent Kompany pour 8,5 M€ à Hambourg. Un montant qui apparaît désormais ridicule au regard des tarifs pratiqués pour les défenseurs centraux au profil similaire (Maguire, van Dijk). L’international belge est resté 11 ans à City, remportant 4 Premier League, 2 FA Cup et 4 League Cup, et devenant une légende du club. Il a donc eu droit à son jubilé mercredi soir. Un jubilé auquel il n’a pas pu participer en raison d’une blessure à la cuisse. Lui qui a si souvent été sur le flanc durant la fin de son passage chez les Citizens a préféré en rire. D’autant que son absence n’a pas gâché la soirée. Présent sur le banc de touche aux côtés de Pep Guardiola, il a pu coacher le onze des légendes de Manchester City, dans lequel on retrouvait entre autres, Kolo Touré, Samir Nasri, Steven Ireland, Craig Bellamy ou encore Benjani, l’ancien attaquant de l’AJ Auxerre passé par Man City entre 2008 et 2010.

Face à cette équipe, on trouvait un onze de légendes de la Premier League, avec beaucoup d’anciens joueurs de Manchester United, comme Paul Scholes, Ryan Giggs, Nicky Butt, Gary Neville et Robin van Persie. Devant plus de 50 000 personnes réunies pour cet hommage à leur ancien capitaine, le match s’est avéré de bonne facture. Paul Scholes a régalé avec quelques passes cachées dont il a toujours le secret, Van Persie a mis un joli but et étalé toute sa technique, Gary Neville s’est lui rendu coupable sur le premier but, signé Petrov, et s’est ensuite blessé tout seul sur une accélération !

Score final 2-2 (buts de Petrov et Benjani pour les légendes de City, de Keane et van Persie pour celles de Premier League). Haie d’honneur, discours émouvant, participation de son frère à la rencontre en deuxième période (François Kompany évolue en deuxième division belge à Roeselare), Kompany pouvait avoir le sourire. Et dire au revoir aux supporters mancuniens, après être parti un peu précipitamment du club pour devenir entraîneur-joueur d’Anderlecht. Accompagné de ses enfants sur la pelouse, il a lancé au public : « merci beaucoup. Merci d’être venus si nombreux un mercredi soir. Bien sûr, j’étais blessé pour mon propre jubilé mais je serai prêt pour celui de David Silva ». Une ultime pirouette pour celui qui aura bientôt droit à une statue devant l’Etihad Stadium.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10