L’AS Roma ne sait plus trop quoi faire. En rapatriant Javier Pastore (30 ans) en Serie A il y a bientôt deux ans, la formation italienne espérait profiter des talents de chef d’orchestre du milieu de terrain. Elle a même payé 24 M€ pour ça. Mais aujourd’hui, force est de constater que le retour sur investissement n’est toujours pas là. Depuis qu’il évolue sous la tunique romaine, le natif de Córdoba n’a disputé que 23 matches de championnat.

Un temps de jeu famélique qui n’est pas seulement dû à de mauvaises performances, mais bien à des blessures à répétition. Souvent touché lorsque Pastore jouait au Paris Saint-Germain, le mollet de l’Argentin a encore souffert dans la capitale italienne. 96, c’est d’ailleurs le nombre de jours d’indisponibilité total lié aux blessures survenues à cette partie du corps depuis 2018. Et malheureusement pour Pastore, les galères continuent.

Après le mollet, la hanche

Touché à la hanche depuis le 10 novembre dernier et le déplacement à Parme, l’ancien Parisien était resté plus de deux mois sur le flanc avant de faire son retour le 26 janvier lors du derby contre la Lazio. Et puis, plus rien. La raison ? Cette hanche n’est toujours pas guérie. Dans la presse italienne du jour, la tendance est d’ailleurs à l’inquiétude. « Mystère Pastore : la hanche hors d’usage », titre Il Corriere dello Sport. Et pour cause.

L’œdème osseux ne se résorbe pas, ce qui lui crée des gênes sur le terrain et dans la vie de tous jours. L’Argentin s’est même rendu en Espagne pour aller voir un spécialiste avant de subir un nouveau contrôle ces proches jours. Mais la crainte est grande chez les Giallorossi puisqu’une opération est à redouter. « Pour le moment, ce n’est que souffrance (pour le joueur) et préoccupation (pour ceux qui l’entourent) », écrit Il Messaggero. Décidément, quand rien ne va...