Cristiano Ronaldo a très vite mis l’Italie à sa botte après être arrivé cet été à la Juventus pour un montant avoisinant les 105 millions d’euros, dans une opération que personne n’avait vu venir. Le Portugais totalise déjà 14 réalisations et 5 passes décisives en 19 apparitions en championnat ; des statistiques qui en font le meilleur buteur du championnat italien. Le pari italien est donc une réussite pour le natif de Funchal, qui s’est exprimé dans le quotidien Record à l’occasion d’une remise de prix au Portugal.

« J’ai été en Espagne beaucoup d’années, au Real. On n’obtient pas les automatismes dans un nouveau club, avec de nouvelles méthodes, avec de nouveaux coéquipiers, dans un nouveau championnat, du jour au lendemain. Mais je pense que je suis chaque jour un peu mieux intégré dans cette nouvelle réalité. J’ai été reçu de façon fantastique par tout le monde, les gens du club, les dirigeants, le staff, les coéquipiers, les coachs, les supporters. Dans la ville aussi, avec tous les gens avec qui j’ai eu du contact. Ma famille et moi sommes très heureux », a lancé le Portugais ; généralement assez discret dans les médias.

« En Italie il y a moins d’espaces pour attaquer qu’en Espagne et en Angleterre »

« Il n’y a aucun point particulier qui fut difficile au niveau de l’adaptation. Il y a des choses différentes, et il faut du temps, mais ce qui est essentiel, c’est que l’envie de travailler, la détermination, la motivation à l’entraînement et à chaque match, ne changent pas, indépendamment de l’endroit où je suis. [...] Chaque fois que je joue, je suis la cible des défenseurs, mais je sens qu’il y a une différence entre la Liga et la Serie A. De façon générale, en Italie il y a moins d’espaces pour attaquer qu’en Espagne et en Angleterre. Les équipes ici sont très bien organisées », a ajouté CR7.

Le meilleur est-il encore à venir ? Le Lusitanien nourrit en tout cas de grandes ambitions : « la Juventus a cet objectif (la Ligue des Champions, NDLR) tous les ans et elle a été proche d’y parvenir, mais il y a aussi d’autres équipes qui veulent la gagner, et seule une pourra le faire. Ça ne doit pas être une obsession pour nous, mais c’est évident qu’on va lutter de toutes nos forces pour obtenir ce titre. [...] Je ne vis pas en pensant aux records. Je travaille pour aider le club et être au meilleur niveau. Le reste, ça vient naturellement ». Rendez-vous en deuxième partie de saison...