Le transfert avorté d’Allan (28 ans) au PSG en janvier dernier a provoqué de sérieux dommages collatéraux. Depuis que le Napoli a refusé de céder son milieu brésilien au club parisien, les prestations de l’intéressé interpellent. Visiblement affecté par la décision de ses dirigeants, l’international auriverde peine à retrouver son lustre d’antan, même s’il bénéficie de la confiance inébranlable de son entraîneur Carlo Ancelotti. Titularisé à huit reprises depuis le début de saison, le principal protagoniste a vécu des derniers jours pour le moins agités.

On le sait, Naples traverse une crise interne sans précédent depuis la mutinerie organisée par les joueurs qui ont décidé de boycotter une mise au vert instaurée par leur président Aurelio De Laurentiis le 5 novembre dernier. Celle-ci ne restera évidemment pas sans suite et des sanctions ont été annoncées par le club italien. Et parmi les joueurs les plus virulents du vestiaire, on trouve un certain Allan... Ce dernier aurait fustigé avec une certaine véhémence le comportement du vice-président napolitain Edo De Laurentiis.

Allan dans la tourmente au Napoli

Les deux hommes auraient failli en venir aux mains, séparés par les autres joueurs du Napoli. Une tension palpable qui met en exergue la rancœur d’Allan vis-à-vis de ses dirigeants suite à son départ manqué au PSG. Quelques jours plus tard, le domicile du milieu de terrain était attaqué par des supporters en présence de la femme et des enfants du joueur... C’est donc dans ce contexte anxiogène que le natif de Rio de Janeiro va devoir poursuivre sa saison en Italie. Même si la capitale française reste dans un coin de sa tête... Selon les informations d’Il Mattino, Allan n’aurait pas encore tiré un trait sur une aventure parisienne bien au contraire. L’intéressé attendrait même un signe des dirigeants franciliens pour relancer les négociations.

Il faut dire que ces derniers n’avaient pas hésité à lui proposer environ six millions d’euros annuels pour rallier Paris en janvier dernier... Une proposition vertigineuse qui a fait tourner la tête au joueur... Si le milieu napolitain attend un signe du Paris Saint-Germain, le champion de France ne devrait pas relancer les hostilités prochainement. Car entre temps, Leandro Paredes, Idrissa Gueye et Ander Herrera sont venus gonfler les rangs de l’entrejeu parisien. Blessé depuis fin octobre au genou, Allan se réfugie dans le travail pour retrouver au plus vite les terrains et faire taire ses détracteurs. Mais rien ne dit que Leonardo passera un petit coup de fil aux dirigeants napolitains dans les prochaines semaines...