Ligue 1 : Monaco renverse Brest et prend la deuxième place à l'OM, Bordeaux quasi condamné à la descente

Par Anas Bakhkhar
4 min.
Ligue 1 : Monaco renverse Brest et prend la deuxième place à l'OM, Bordeaux quasi condamné à la descente @Maxppp

Menés 2-0 par Brest, les Monégasques se sont finalement imposés devant leur public et profitent de la défaite de l'OM à Rennes pour prendre la deuxième place du championnat. Tenu en échec par Lorient, officiellement maintenu, Bordeaux a un infime espoir de barrage après les résultats des autres relégables.

Comme chaque saison, les dix rencontres de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1 se jouaient en simultané ce samedi soir. De l'enjeu partout au classement, entre la course pour les places européennes et la lutte pour le maintien dans l'élite. On commence ce tour des stades par les équipes encore en lice pour une qualification en Ligue des Champions. On débute par l'AS Monaco, quatrième avant de recevoir Brest à Louis-II. L'équipe menée par Philippe Clement devait suivre la cadence du Gym, mais cela commençait mal avec les deux buts bretons de Duverne, suivi du festival de Belaïli. Avant la pause, après une main de l'Algérien, qui vomissait aux abords du stade dans la foulée, Ben Yedder réduisait la marque sur penalty en prenant Bizot à contre-pied, avant d'égaliser ensuite dans la foulée de la mi-temps d'un pointu précis. L'international français signait même un triplé avant l'heure de jeu de la tête. Volland poursuivait le festival monégasque après la reprise repoussée de WBY. Grâce à cette victoire 4-2, Monaco passe deuxième devant l'OM, tombé à Rennes.

La suite après cette publicité

Alors que l'OM se déplaçait sur le terrain de Rennes, son poursuivant Nice recevait le LOSC à l'Allianz Riviera. L'OGCN était dans l'obligation de prendre les trois points face au champion de France 2021, et cette opération débutait bien grâce à Kluivert qui ouvrait le score, servi par Boudaoui dans la surface. Néanmoins, malgré de grosses occasions azuréennes, Lille renversait le cours de la rencontre dans le premier quart d'heure de la seconde période grâce à David, auteur d'un doublé. Une libération pour le Canadien, qui n'avait plus trouvé le chemin des filets depuis début mars. Les Aiglons n'étaient pas loin de remettre les compteurs à zéro grâce à un penalty provoqué par Bamba, annulé par la VAR (80e) et Delort (82e) mais c'est finalement Lille qui scellait le sort de la rencontre par le biais d'Isaac Lihadji, qui profitait de la projection haute des locaux pour marquer le troisième but nordiste en contre-attaque. Nice manque l'occasion de monter dans le top 5 et ne peut plus se qualifier en C1, Lille reste en première partie de tableau et reste sur une note positive à l'extérieur.

À lire Mercato : ça se bouscule pour le meilleur buteur de National Esteban Lepaul

Bordeaux quasiment condamné, Metz relancé

En bas de tableau, les Girondins de Bordeaux, derniers du championnat et presque condamnés à la Ligue 2 avant cette journée, recevaient le FC Lorient, qui devait prendre des points pour s'assurer le maintien en L1. Les hommes de David Guion tentaient de montrer de belles choses offensivement, comme un semblant de relance. D'abord avec la suspicion de penalty sur Fransergio (52e), puis l'occasion en or ratée de Hwang (68e), mais le club au scapulaire n'était que peu dangereux dans la zone de vérité bretonne. Les Merlus n'étaient également pas loin d'inscrire le 90e but concédé par Bordeaux par le biais de Moffi, trop imprécis (46e) ou mis en échec par Poussin (59e). Le Sud-Coréen ratait un autre face-à-face en fin de match, voyant sa frappe frôler le poteau gauche de Dreyer (76e), qui était vigilant sur le centre-tir de Mensah (78e). Le Ghanéen était même exclu en toute fin de match. Match nul et vierge, qui offre le maintien à Lorient, mais condamne plus que jamais Bordeaux, à trois points du barragiste avec une différence de buts défavorable, qui n'est pas encore mathématiquement relégué.

La suite après cette publicité

Juste devant, le FC Metz accueillait le SCO d'Angers, déjà maintenu dans l'élite, afin de mettre la pression sur l'AS Saint-Etienne, qui jouait Reims dans un Geoffroy-Guichard à huis clos. Du côté de Saint-Symphorien, il fallait attendre le second acte pour voir Lamkel Zé débloquer la marque d'un coup de casque pour les Grenats. De Préville croyait faire le break avant le dernier quart d'heure, mais sa position de hors-jeu au départ de l'action invalidait ce 2e but. Du côté des Verts, les joueurs de Pascal Dupraz étaient surpris par le but de Munetsi dès la 2e minute, avant l'égalisation de Mangala sur un corner mal repoussé. Progressivement de retour dans le onze d'Oscar Garcia, Ekitike se muait en passeur décisif pour Doumbia à l'heure de jeu (61e). Mais malgré le réveil tardif et un coup-franc frôlant la lucarne de Khazri en fin de match, l'ASSE laisse sa place de barragiste après sa défaite (1-2) à Metz, les deux formations ne pourront pas se hisser au-delà de la 18e place.

Les résultats complets du multiplex

Bordeaux 0-0 Lorient

Lyon 3-2 Nantes : Dembele (9e), Paqueta (79e), Tetê (85e) / Merlin (82e), Cyprien (90+2e)

Metz 1-0 Angers : Lamkel Zé (51e)

Monaco 4-2 Brest : Duverne (10e), Belaïli (24e) / Ben Yedder (44e, 51e, 54e), Volland (70e)

Montpellier 0-4 PSG : Messi (6e, 20e), Di Maria (26e), Mbappé (58e)

Nice 1-3 Lille : Kluivert (32e) / David (52e, 61e), Lihadji (90+5e)

Rennes 2-0 Marseille : Bourigeaud (12e), Majer (36e)

Saint-Etienne 1-2 Reims : Munetsi (2e) / Mangala (12e), Doumbia (61e)

Strasbourg 1-0 Clermont : Thomasson (28e)

Troyes 1-3 Lens : Biancone (14e) / Danso (42e), Kalimuendo (45e), Clauss (71e)

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité