OM : soirée très réussie pour les petits nouveaux !

Ce dimanche, lors d’OM-Reims, Clauss, Gigot,Tavares, Mbemba, Veretout, Blanco et Suarez ont découvert le Vélodrome et ils ont été plutôt bons.

Les joueurs de l'OM célèbrent le but de Nuno Tavares
Les joueurs de l'OM célèbrent le but de Nuno Tavares ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce dimanche soir, l’Olympique de Marseille ouvrait sa saison avec la réception du Stade de Reims à l’Orange Vélodrome. Une première attendue après une préparation à la limite de la crise de nerfs avec des embrouilles entre certains joueurs et le coach, Igor Tudor. Au-delà des résultats piteux, elle aura surtout été ponctuée par une réunion convoquée par le président, Pablo Longoria, pour apaiser la situation. Place donc au terrain.

Pour être honnête, ce qu’on a vu face à des Rémois, très diminués, on ne l’avait pas du tout vu pendant les matches amicaux de presaison. Les Phocéens se sont imposés, sans trembler sur le score de quatre buts à un. un but encaissé, on l’avait pas vu avant, et beaucoup de buts marqués, on ne l’avait pas vraiment vu non plus cet été.

Mais ce qui a marqué surtout, c’est que les petits nouveaux ont bien réussi leur début. Blanco, malgré une faute de main, a fait le peu qu’il avait à faire quand Gigot et Mbemba ont fait dans la sobriété en cette soirée. Jordan Veretout, entré en jeu et qui s’entraîne avec le groupe depuis vendredi, a été plutôt bon lors des trente minutes qu’il a pu avoir.

Mais ce ne sont pas eux qui ont crevé l’écran devant les 62738 supporters marseillais ce dimanche. Non, la petite nouveauté, c’était les pistons. Clauss à droite, Nuno Tavares à gauche. Les deux, arrivés cet été, ont fait vivre des vertes et des pas mûres à leurs adversaires dans les couloirs. S’ils ont fait quelques relances ratées, ils sont surtout impliqués sur tous les buts.

Le premier vient de la droite. Le centre fuyant d’un Clauss, qui avait fait lever le public quelques minutes plus tôt sur un grand pont, était poussé dans ses filets par Faes. Le nom de l’ancien Lensois était d’ailleurs chaudement applaudi à sa sortie (83e). Concernant le latéral gauche, c’est simple. Après une balle en profondeur de Balerdi, il allait dribbler son vis-à-vis et, de son pied faible, allait trouver le petit filet.

Mais ils ne sont les seuls à s’être illustrés. Suite à un corner à deux entre Guendouzi et Clauss, l’ex-Artesien retrouvait le cuir et frappait en direction du but. Le cuir était poussé au fond des filets par un Luis Suarez, entré en jeu peu avant, qui dû s’y reprendre à deux fois. Mieux encore, l’ancien de Granada, souvent décrié pour son manque de réalisme, s’est offert un doublé dans les arrêts de jeu.

Sur une sublime récupération de Vertout, le milieu de terrain envoyait en orbite Bakambu, qui centrait en retrait pour le Colombien, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (90e +4). En résumé cette soirée a probablement été merveilleuse pour le nouveau coach, malgré des sifflets avant la rencontre, et pour les petits nouveaux.

Plus d'infos

Commentaires