La nouvelle aventure de Johan Djourou, "doyen" du FC Nordsjælland

Parti d'Arsenal en 2014, le défenseur suisse Johan Djourou a énormément voyagé depuis. Pour aujourd'hui se retrouver à Farum, pas loin de Copenhague au Danemark. Et au FC Nordsjælland, le joueur de 33 ans découvre encore de nouvelles choses.

Johan Djourou en pleine célébration avec ses nouveaux coéquipiers
Johan Djourou en pleine célébration avec ses nouveaux coéquipiers ©Maxppp

Dans le football, on peut dire qu'il y a deux catégories de footballeur. Ceux fidèles à un seul blason, un seul maillot, comme par exemple l'ancien joueur de l'AS Roma Francesco Totti. Et ceux qui aiment découvrir plusieurs clubs, évoluer dans de nombreux pays, comme Johan Djourou. Car depuis son passage à Arsenal (2004-2014), le défenseur central suisse a multiplié les voyages. Prêté à Birmingham City, Hanovre et Hambourg lors de son passage chez les Gunners, le natif d'Abidjan a ensuite signé définitivement au HSV, où il est resté trois ans.

La suite après cette publicité

La suite ? Une saison à Antalyaspor (Turquie), une à la SPAL où il a été gêné par une blessure au genou (Italie), des passages express au FC Sion - où il a été licencié après un conflit sur la baisse des salaires - et Neuchâtel Xamax FCS il y a quelques mois et enfin une signature au FC Nordsjælland, au Danemark, cet été. Un club où l'ancien international suisse (76 capes, 2 buts) continue d'apprendre, lui qui est l'élément le plus âgé du groupe dans un club où la moyenne d'âge est de... 20 ans.

«Je leur ai dit : "c'est comme quand j'étais jeune à Arsenal"»

Auteur de cinq apparitions toutes compétitions confondues depuis le début de saison (4 en championnat et 1 en coupe nationale), le joueur aujourd'hui âgé de 33 ans revit, comme il l'a expliqué au média britannique The Guardian : «quand je suis arrivé ici, j'ai été époustouflé. Par la qualité, par les gens, par l'intensité et le souci du détail des séances d'entraînement. Je leur ai dit : "c'est comme quand j'étais jeune à Arsenal."» Mais surtout, l'ancien Gunner voit de nouvelles choses, notamment concernant l'échange avec le staff. Un staff qui comprend notamment un certain Michael Essien, adjoint du coach Flemming Pedersen.

«Les jeunes joueurs ici ont une telle voix. Ils sont venus dans un club qui les intègre aux réunions tactiques, à l'analyse, et ils sont encouragés à dire ce qu'ils pensent : "devrions-nous jouer à trois ou à quatre derrière, devrions-nous jouer d'une certaine manière ?" Tout le monde est vraiment impliqué avec les entraîneurs et vous ne voyez plus trop ça. Dans le football d'aujourd'hui, l'entraîneur a généralement un plan et vous devez le respecter», a conclu Johan Djourou. Comme quoi, même après une riche carrière, on peut encore découvrir des choses sur le ballon rond.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires