La réaction cinglante de José Mourinho après l'humiliation historique de l'AS Roma

Hier soir, en Ligue Europa Conference, l'AS Roma a été humiliée sur le terrain de la modeste formation norvégienne du FK Bodø/Glimt (6-1). Et voici la réaction tant attendue d'un Special One qui n'avait jamais encaissé six buts dans un match.

José Mourinho salue le coach de Bodo/Glimt
José Mourinho salue le coach de Bodo/Glimt ©Maxppp

C’est le résultat de la soirée européenne d’hier, Ligue Europa et Ligue Europa Conference confondues. Après avoir remporté ses deux premiers matches, l’AS Roma se rendait sur le terrain du FK Bodø/Glimt, le leader actuel du championnat norvégien. Le but des Giallorossi était tout simplement de signer la passe de trois, avec une équipe largement remaniée. Un choix d’hommes qui a coûté très cher à José Mourinho. Pour la première fois de sa carrière, c’est-à-dire en 1008 rencontres, le Special One a vu son équipe encaisser six buts en un seul match.

La suite après cette publicité

Une « performance » historique qui a bien évidemment interpellé tous les observateurs, et surtout les médias qui n’attendaient qu’une chose hier : la réaction du Portugais en conférence de presse. Et visiblement, ses seconds couteaux ne sont pas près de rejouer tout de suite. « Bodo/Glimt est l'équipe de troisième chapeau dans notre groupe. J'ai surestimé la qualité des miens parce que je pensais qu'ils pouvaient jouer à un jeu différent. Leur avant-centre semblait conduire une moto et le nôtre un vélo. (…) J'ai parlé aux joueurs et j'ai été honnête avec eux. Je n'ai jamais caché que nous sommes une équipe avec beaucoup de limites, il y a les 12-13 joueurs (qu’il utilise régulièrement) et les autres. »

Mourinho assume, mais…

Une pique à son attaquant qui rappelle fortement l’épisode du chat avec Karim Benzema au Real Madrid. Toutefois, Mourinho n’a pas fui ses responsabilités. « La responsabilité est la mienne, c'est moi qui ai décidé de jouer avec cette équipe. J'avais de bonnes intentions, je voulais donner aux gens qui travaillent beaucoup la possibilité de jouer, j'ai fait tourner l'équipe avec tous ces matches parce que j'ai laissé les gens qui jouent toujours se reposer. Le terrain était difficile et j'ai reposé beaucoup de joueurs, mais nous avons perdu contre une équipe qui avait plus de qualité que nous. Ils ont plus de qualités que nous », a-t-il indiqué, avant de conclure.

« Si je pouvais toujours jouer avec les mêmes, je le ferais. C’est un grand risque, il y a une grande différence de qualité entre un groupe de joueurs et un autre groupe, j'ai décidé qu'à ce stade il était juste de faire ces changements. Je sais que certains d'entre nous ont des limites, ce n'est pas nouveau, mais je m'attendais à une autre réponse. La responsabilité est la mienne. » Autant dire que les joueurs qui ont joué hier ne devraient pas voir la pelouse de l’Olimpico pour le choc de dimanche face au Napoli.

Plus d'infos

Commentaires