Real Madrid : les raisons de l'échec Take Kubo à Villarreal

Alors qu'il va être prêté par le Real Madrid à Getafe cet hiver, Takefusa Kubo (19 ans) sort d'une première partie de saison compliquée à Villarreal, où il n'a que très peu joué.

Take Kubo avec Villarreal
Take Kubo avec Villarreal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lorsqu'il débarquait du côté de l'Estadio de la Ceramica cet été, Takefusa Kubo pouvait avoir le sourire. Après sa belle saison à Mallorca en prêt - même s'il n'a pas pu éviter la relégation du club insulaire - le petit prodige japonais franchissait un nouveau palier. Non conservé par le Real Madrid, qui ne pouvait de toute manière pas lui faire de place dans son effectif à cause de son statut de joueur extracommunautaire, il est donc arrivé dans un projet séduisant mené par Unai Emery et l'arrivée de plusieurs joueurs de classe comme Dani Parejo au sein d'un groupe déjà qualitatif. Avec, en plus, la possibilité de découvrir l'Europe pour le joueur formé à La Masia.

Seulement, l'aventure a vite tourné au vinaigre, et la pépite asiatique a dû se contenter des miettes. Deux petites titularisations en Liga sur treize apparitions au total, et un temps de jeu un peu plus conséquent en phases de poules d'Europa League, où Unai Emery a procédé à plus de rotations. Pourtant, le Japonais n'a pas été foncièrement mauvais lorsqu'il a été sur la pelouse, parvenant à faire des différences comme il l'avait montré à Mallorca, mais faisant preuve d'un manque de régularité peut-être rédhibitoire. Souvent interrogé à son sujet, le tacticien basque a toujours mis en avant que le milieu offensif prêté par les Merengues devait progresser dans plusieurs domaines, notamment lorsque l'équipe n'a pas le ballon.

Unai Emery a l'embarras du choix

Mais surtout, il faut dire qu'à Villarreal, les places sont chères. Si Unai Emery décide d'aligner un 4-3-3 comme c'est le cas ces dernières semaines, la place d'ailier droit est occupée par Gerard Moreno, meilleur buteur de la Liga et sans aucun doute le meilleur joueur de l'équipe. Derrière l'attaquant espagnol, on retrouve le prometteur Samuel Chukwueze. La hiérarchie est donc claire... Et à gauche, en l'absence de Moi Gomez ou si ce dernier est aligné au milieu, Unai Emery mise sur le jeune Yeremi Pino (18 ans), sensation et révélation de la saison du côté du Sous-Marin Jaune. Tous performants, ces joueurs sont logiquement préférés à Take Kubo.

Le Japonais paye aussi probablement son statut de joueur prêté. Après tout, c'est aussi compréhensible qu'Unai Emery souhaite développer et faire progresser les joueurs qui appartiennent au club - et qui seront donc là les prochaines années - plutôt que de terminer la formation d'un joueur du Real Madrid. On ne peut en revanche pas dire que l'ancien entraîneur du PSG ne donne pas sa chance aux jeunes, puisque cette saison il n'a pas hésité à lancer des éléments comme Pino cité plus haut, ou Fernando Niño, attaquant de pointe de 20 ans. Par contre, on peut se demander pourquoi le Real Madrid et Take Kubo avaient choisi Villarreal comme destination alors que d'autres clubs semblaient être potentiellement plus intéressants pour le Nippon en termes de temps de jeu. Espérons pour lui que Getafe le soit aussi...

Plus d'infos

Commentaires