Incidents OL-OM : Eric Di Meco veut des sanctions fortes contre les clubs

Dimitri Payet victime d'un jet de projectile.
Dimitri Payet victime d'un jet de projectile. ©Maxppp

Alors que l’on s’attendait à vivre une belle soirée de football dimanche soir, à l’occasion de la rencontre entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais, le choc de la 14e journée de Ligue 1 n’aura finalement duré que quatre minutes. Alors qu’il s’apprêtait à tirer un corner, Dimitri Payet a reçu une bouteille d’eau en pleine tête. Si l’auteur des faits a rapidement été identifié et a déjà été condamné à six mois de prison avec sursis probatoire et cinq d’interdiction de stade, Eric Di Meco veut désormais des sanctions fortes contre les clubs responsables.

La suite après cette publicité

Pour l’ancien défenseur de l’OM, champion d’Europe en 1993, « si on rejoue, ça veut dire qu'on laisse la porte ouverte à d'autres faits similaires ailleurs », a-t-il confié à La Provence. « Je ne crois pas à la sanction individuelle. Un mec interdit de stade à vie va en faire un fait de gloire. Si on ne tape pas fort sur les clubs, ceux-ci ne feront pas ce qu'il faut pour protéger l'équipe adverse. Je vais plus loin : si on tape fort sur les clubs, je suis sûr que les vrais supporters, ceux qui ont réagi dimanche contre ceux qui faisaient les cons, feront la police dans leur tribune. »

Plus d'infos

Commentaires