Fernando Torres met un terme à sa carrière !

Fernando Torres raccroche les crampons. À 35 ans, il a annoncé sa décision en postant une vidéo sur les réseaux sociaux.

Fernando Torres lors de ses adieux à l'Atlético de Madrid
Fernando Torres lors de ses adieux à l'Atlético de Madrid ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le 27 mai 2001, Fernando Torres faisait sa première apparition avec les professionnels, évidemment sous le maillot de l'Atlético de Madrid, alors en deuxième division espagnole. Celui qui sera surnommé « El Niño » (l'enfant) débute sa carrière au sein de son club formateur. Une carrière à laquelle il vient de mettre fin ce 21 juin 2019. « Le moment est venu de mettre un point final à ma carrière. Le 23 juin, je tiendrais une conférence de presse pour donner plus de détails », explique-t-il dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Âgé de 35 ans, Fernando Torres évoluait depuis juillet 2018 avec le club japonais du Sagan Tosu, pour lequel il a inscrit 4 buts en une trentaine de matches. Il avait décidé de rallier le Japon comme une dernière étape d'une riche carrière, après être revenu dans le club de son cœur, l'Atlético, de janvier 2015 à mai 2018. Bien moins percutant et efficace qu'à ses débuts, il n'a jamais perdu l'amour de ses fans et ne s'est pas plaint d'un temps de jeu décevant. Il faut dire qu'il avait construit sa légende chez les Colchoneros durant son premier passage, de 2001 à 2007. À 19 ans, pour sa première saison en première division, il était déjà le capitaine de l'équipe.

Un transfert à Chelsea qui a tout changé

Mais l'Atlético de Madrid n'étant alors pas encore la 3e puissance du football espagnol derrière le Real Madrid et le FC Barcelone, les perspectives d'un avenir glorieux passent forcément par un départ pour Torres, qui est finalement transféré à Liverpool pour un montant de 36 M€. À l'époque, cela fait de lui le deuxième joueur espagnol le plus cher de l'histoire. Chez les Reds, cela va coller immédiatement et il inscrira 33 buts toutes compétitions confondues pour sa première saison. Il devient l'un des meilleurs attaquants de la planète et l'une des fiertés de Liverpool. Courtisé par les plus grandes puissances du Royaume-Uni, alors que les prix s'envolent de plus en plus à chaque mercato, il fait figure de sensation du mercato hivernal 2011 en s’engageant, dans les dernières heures d'un marché fou, à Chelsea, contre une somme de 58,5 M€ (c'est alors le record pour un mercato hivernal et qui fait encore aujourd'hui de Torres le 4e joueur espagnol le plus cher de l'histoire).

Cependant, ce transfert fou marque également le début du déclin pour l'international espagnol, qui a accompagné la sélection ibérique dans ses succès à l'Euro 2008 et la Coupe du Monde 2010 et bientôt l'Euro 2012. Si cela avait fonctionné à Liverpool, rien n'est allé dans le bon sens avec les Blues. Comme s'il avait perdu toute sa vista lors de son transfert. Cela ne l'empêchera pas de remporter la Ligue des Champions avec Chelsea en 2012, puis la Ligue Europa en 2013. La suite de sa carrière est plus heurtée, avec un transfert raté à l'AC Milan, qui se terminera par un prêt puis un transfert définitif à l'Atlético de Madrid. Le palmarès de Fernando Torres a de quoi faire pâlir d'envie de nombreux joueurs : une Coupe du Monde, deux Euros (110 sélections avec l'Espagne, 38 buts), une Ligue des Champions, deux Ligues Europa, une Coupe d'Angleterre. Paradoxalement, en club, il a souvent été le plus fort les années où il n'a rien gagné.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires