Premier League : Romelu Lukaku extirpe Chelsea du piège tendu par Aston Villa

Chelsea a renoué avec la victoire en s'imposant sur la pelouse d'Aston Villa (3-1) ce dimanche, lors du Boxing Day. Romelu Lukaku, remplaçant au coup d'envoi, a été décisif pour la première fois depuis le mois de septembre en Premier League.

Romelu Lukaku célèbre son but face à Aston Villa.
Romelu Lukaku célèbre son but face à Aston Villa. ©Maxppp

D'une pierre deux coups, Chelsea reprend sa marche en avant et se rabiboche avec le Boxing Day. Après les cartons de Manchester City, Arsenal et Tottenham un peu plus tôt ce dimanche, le Boxing Day nous offrait un alléchant Aston Villa-Chelsea en guise d'apéritif en ce lendemain de Noël. Dans le froid de Birmingham, les 22 acteurs ont livré un match dans un premier temps tristounet puis à sens unique, finalement logiquement remporté par les Blues (3-1). Il n'aura pas fallu longtemps pour que la machine collective de Chelsea, avec Thiago Silva et N'Golo Kanté mais sans Romelu Lukaku (sur le banc), se mette (timidement) en place. Sans surprise, les hommes de Thomas Tuchel ont certes pris le jeu en compte, face à ceux de Steven Gerrard (positif au Covid-19) plus compacts derrière et prêts à exploser en contre.

La suite après cette publicité

Mais les Villans, privés de John McGinn mais avec Morgan Sanson pour la première fois dans le XI depuis le mois d'avril dernier, eux aussi, ne laissaient que peu d'espaces à Chelsea. Le tout offrant un début de match assez décevant. Si un centre-tir de Mason Mount s'écrasait sur le haut de la transversale d'Emiliano Martinez (25e), il en fallait un autre, signé Matt Targett et dévié par Reece James dans ses propres buts, pour permettre au tableau d'affichage de bouger (1-0, 28e). Les Blues ont de leur côté eu la bonne idée de réagir rapidement, Callum Hudson-Odoi poussant un Matty Cash naïf à la faute dans sa surface, pour que Jorginho remette les compteurs à égalité (1-1, 34e).

Lukaku, super-sub

Hormis cela, si ce n'est une très bonne sortie d'Édouard Mendy loin de ses cages (40e), il n'y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent avant la pause. Un fait obligeant Tuchel à lancer Lukaku en lieu et place de Trevoh Chalobah au retour des vestiaires pour changer le visage de son équipe. Un choix qui s'est rapidement avéré payant car c'est le Belge, d'une belle tête croisée sur un centre d'Hudson-Oidoi, qui a permis à Chelsea de prendre l'avantage (1-2, 56e), inscrivant au passage le 9ème but de sa carrière face à Villa, lui qui n'avait plus marqué depuis le 11 septembre dernier, déjà contre le club de Birmingham. Comme sonnés par ce but rapide, les Villans étaient incapables de réagir et d'embêter des Blues plus entreprenants et plus confiants, comme ils le faisaient dans le premier acte. Sur ses rares temps forts, Aston Villa n'a pas réellement inquiété Édouard Mendy dans le second acte. Sur penalty, encore, Jorginho y est même allé de son doublé en fin de partie, profitant d'un énorme travail du monstre physique qu'est Romelu Lukaku ayant été fauché en pleine course par un Ezri Konsa impuissant (1-3, 90e+3).

Le score final aurait même plus être plus lourd pour eux si Hudson-Odoi avait été plus adroit (52e, 88e) et que Mount n'avait pas manqué le cadre face au but vide après avoir effacé Martinez (66e). Après 2 nuls de rang, Chelsea, qui n'avait aussi gagné que 2 de ses 6 dernières rencontres de championnat, retrouve ainsi le chemin du succès en Premier League, reprenant 6 points d'avance sur Arsenal (4ème). Les pensionnaires de Stamford Bridge retrouvent aussi la victoire lors du Boxing Day après deux défaites en 2019 et 2020. Thomas Tuchel peut en revanche regretter la sortie prématurée de Thiago Silva (52e) avant de recevoir Brighton dès mercredi. De son côté, Aston Villa confirme ses difficultés contre les gros morceaux de la PL. Steven Gerrard concède sa 3ème défaite sur le banc des Villans, la 3ème contre une formation du podium (après Man City et Liverpool).

Plus d'infos

Commentaires