Info FM Ligue 1

Info FM, Aymen Abdennour : « Je veux tout donner pour l’OM »

Par Dahbia Hattabi
7 min.
Olympique Marseille Aymen Abdennour @Maxppp

Depuis un peu plus d’un mois, Aymen Abdennour est un joueur de l’Olympique de Marseille. Un club qu’il voulait rejoindre à tout prix cet été lui qui était pourtant courtisé par d’autres écuries européennes. Pour Foot Mercato, l’international tunisien raconte ses premiers pas au sein du club phocéen. Entretien.

**Foot Mercato : Vous êtes à Marseille depuis un peu plus d’un mois. Comment vous sentez-vous là-bas ?

La suite après cette publicité

Aymen Abdennour** : Je me sens très bien à Marseille. J’ai une bonne relation avec tous mes coéquipiers ainsi que le staff. Franchement, je suis dans un grand club. Malheureusement, je me suis blessé dix jours après mon arrivée, quand j’ai joué mon premier match (10 septembre, lors d’OM-Rennes). J’ai repris les entraînements. Ça fait une dizaine de jours que je m’entraîne avec le groupe. Je me sens prêt à rejouer et j’espère que tout ira bien.

À lire Mathieu Debuchy de retour à Lille

**FM : Vous auriez pu ne pas évoluer dans la cité phocéenne. Votre mercato a été très animé on s’en souvient…

La suite après cette publicité

AA** : J’étais en contact avancé avec Marseille depuis l’ouverture du mercato. Mon agent était même venu ici pour rencontrer Andoni Zubizarreta. Le club voulait attendre un peu. Moi, j’avais des contacts en Angleterre et en Russie. J’ai failli partir au Zénit Saint-Pétersbourg. Puis l’OM m’a dit qu’ils avaient besoin de moi. Quand ils m’ont dit qu’ils me voulaient à 100%, j’étais content de venir ici. J’ai choisi l’OM pour son projet. C’est un projet qui me convient.

**FM : Votre premier match a eu lieu à l’Orange Vélodrome contre Rennes (défaite 3-1). Qu’est-ce que cela a représenté pour vous de jouer dans ce stade mythique ?

La suite après cette publicité

AA** : J’ai déjà joué au Vélodrome plusieurs fois avec Toulouse et Monaco. Mais là, ce n’était pas pareil. C’est différent d’y jouer avec le maillot de l’OM. C’est un plaisir. Les supporters, le stade, l’ambiance, tout était génial. La défaite et ma blessure ont été les seules ombres au tableau. Il y aura d’autres matches. J’espère que tout ira mieux les prochaines fois.

**FM : Est-ce qu’il y a aussi plus de pression à jouer dans cette enceinte ?

AA** : Je pense que c’est de la pression positive. Jouer devant les supporters de l’OM, c’est toujours une bonne chose. Ils nous poussent quand tout va bien. C’est vrai que quand ça va moins bien, ils sifflent un peu. Mais c’est normal. J’ai l’habitude de jouer dans de grands stades. J’ai joué dans de grands clubs. Je connais la pression. À Valence, c’était chaud aussi. L’OM, c’est une autre culture. J’espère que tout ira bien pour nous tous.

**FM : Avec le recul, comment jugez-vous votre première sous le maillot phocéen ?

AA** : Ce n’était pas bon car je me suis blessé et on a perdu. Je n’avais pas souhaité commencer comme ça. Il va falloir que je rejoue et que je fasse de bonnes prestations.

Tout donner pour le maillot de l’OM

**FM : Certains ont évoqué votre condition physique. Était-ce le problème ?

AA** : Non. J’avais fait la préparation avec Valence. J’avais joué à tous les matches amicaux pratiquement. Je suis venu à Marseille avec une grande envie, une grande motivation. Avec mes coéquipiers, on est comme une famille. On vit comme des frères. Tout le monde s’aide sur comme en dehors du terrain. Parfois, il y a des moments difficiles. Il y a des matches où on joue et où ça ne se passe pas bien. C’était le cas face à Rennes. Je pense qu’on va faire mieux. J’espère qu’on se rattrapera à Rennes, chez eux au retour.

**FM : Vous aviez hâte de jouer avec l’OM, mais vous êtes sorti sur blessure. J’imagine qu’il y a eu de la déception…

La suite après cette publicité

AA** : Ça se passe comme ça dans le foot. J’étais un peu triste, c’est vrai. Mais je sais que je vais rejouer. La saison est longue. Le club a besoin de moi toute l’année, pas pour un seul match. Je vais tout faire pour montrer que je mérite de jouer sous ce maillot. Je veux tout donner pour l’OM.

**FM : Rolando a profité de votre blessure pour jouer. Dans quel état d’esprit êtes-vous par rapport à la concurrence ?

AA** : Il y a quatre ou cinq défenseurs dans l’équipe. On a tous le même niveau. Dès que le coach aura besoin d’un joueur dans l’axe central, on sera tous prêts physiquement et mentalement. On fera tout pour aider l’équipe. Je reviens de blessure. Il y a de bons joueurs autour de moi. On s’entraide, c’est le plus important.

De bonnes relations avec Rudi Garcia

**FM : Quelles sont vos relations avec Rudi Garcia ?

AA** : On a une relation magnifique. C’est très positif. Le coach me parle souvent. On a un seul objectif avec lui, c’est d’être sérieux et de gagner tous les matches que l’on joue.

**FM : Il y a un joueur de l’OM qui fait beaucoup parler de lui, c’est Patrice Evra. Comment vous entendez-vous avec lui ? Comment est-il dans le groupe ?

AA** : C’est un joueur très professionnel. Il a fait une carrière magnifique. Je le félicite pour ça. Dans le vestiaire, c’est un joueur qui parle avec tout le monde et qui est généreux. C’est un guerrier. Il veut tout donner à l’OM. C’est un gars simple qui est important dans le vestiaire comme sur le terrain.

**FM : L’OM est troisième de Ligue 1 et talonne Paris et Monaco. Quels sont les objectifs ? Est-ce que Marseille est à sa place ?

AA**: Quand je suis arrivé ici, on a parlé de nos objectifs. Il faut que l’on soit parmi les trois premiers. On veut jouer la Champions League l’an prochain. Jusqu’à aujourd’hui, on est troisièmes de Ligue 1. Donc tout se passe bien. Il va falloir continuer pour confirmer cela en fin de saison.

**FM : Le Classico face au Paris Saint-Germain approche à grands pas. Ce sera votre premier en tant que joueur de l’OM. Y a-t-il de l’impatience déjà ?

AA** : Avant le Classico, il y aura deux matches importants. L’un face à Strasbourg à l’extérieur et l’autre en Europa League (contre Vitoria). On se concentre sur ça pour le moment. Après c’est sûr, le Classico sera un grand match. Tout le monde va le regarder. Tout le monde attend cet OM-PSG. C’est un match très important pour les deux clubs.

Prêt à jouer son premier Classico

**FM : Que pensez-vous du PSG cette saison ? Est-ce que vous réfléchissez déjà à comment vous allez contrer la "MCN" ?

AA** : Ils ont mis beaucoup d’argent pour construire une grande équipe. Ils essayent d’acheter les meilleurs joueurs du monde. C’est un grand club en Europe (…) Ça va être un très grand match. Ça serait un plaisir d’être sur le terrain et jouer contre Neymar, Cavani et Mbappé. Si je devais jouer, je serais prêt à aider mes coéquipiers. On a un seul objectif, c’est de prendre les trois points chez nous et de gagner ce match.

**FM : Il n’y a pas que la "MCN" qui impressionne en France. Votre ancien coéquipier à Monaco, Falcao, est dans une forme étincelante. Que pensez-vous de son retour en grâce ?

AA** : Falcao est en train de réaliser une saison exceptionnelle. Je le félicite. C’est le Falcao de l’Atlético Madrid que l’on retrouve. Il a bien débuté sa saison. Il va continuer à travailler comme ça. C’est un vrai bosseur. Je pense qu’il va faire une très grande saison.

**FM : À Marseille, vous pourrez compter sur Kostas Mitroglou en attaque. Il n’a pas encore pu jouer de match. Comment jugez-vous ses premiers pas à l’OM ?

AA** : Il est très gentil. C’est un joueur avec plein de qualités. J’ai fait quelques entraînements avec lui. C’est un vrai buteur. Il ne rate quasiment rien devant le but. C’est rare. On aura besoin de lui cette saison. Ça va être un plus pour nous. Il va nous aider.

**FM : Nous sommes en période de trêve internationale. Votre pays, la Tunisie, est toujours en course pour participer au Mondial 2018. Ce serait une fierté j’imagine…

AA** : On a encore besoin d’un point. On va jouer contre la Libye à Rades. C’est une opportunité pour nous tous de jouer une Coupe du Monde. Ça serait une très bonne chose pour tout le pays et pour tous les joueurs. Il n’y a rien de fait. Il va falloir prendre un point chez nous. Si on y arrive, on pourra aller au Mondial. C’est une chose importante dans la carrière d’un footballeur.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité