PSG : Leonardo va devoir patienter avec Thomas Tuchel

Entre le directeur sportif et l'entraîneur du PSG, le courant ne passe plus. Mais le Brésilien ne peut toujours pas évincer l'Allemand.

Leonardo et Thomas Tuchel lors d'un entraînement du PSG
Leonardo et Thomas Tuchel lors d'un entraînement du PSG ©Maxppp

Si le Paris Saint-Germain est leader du classement de Ligue 1, le club de la capitale ne brille pas vraiment autant en Ligue des Champions. Vice-champion d’Europe en titre, le club de la capitale a offert un piètre spectacle la semaine dernière, à domicile, face à Manchester United (1-2). Un résultat qui n’a pas joué en faveur d’un Thomas Tuchel très critiqué. Quelques jours après, à l’occasion de la réception de Dijon (4-0), l’Allemand s’est encore attiré les foudres des médias.

La suite après cette publicité

La raison ? Son choix d’aligner Danilo Pereira, un milieu, en défense pour repositionner Marquinhos, un défenseur, au milieu. Pour beaucoup, cette option a d’ailleurs été interprétée comme une nouvelle pique envoyée à Leonardo, Pereira étant le choix mercatique du Brésilien. De quoi fragiliser davantage l’avenir de Tuchel ? Hier, à l’occasion de la conférence de presse organisée avant le match contre Istanbul Basaksehir, l’Allemand jurait qu’il n’était pas inquiet pour son futur (son contrat court jusqu’en juin prochain).

« Je ne me sens pas en danger. On joue au foot. Je sais comment je travaille. Un coach ne doit jamais avoir peur d'un résultat. Ce n'est pas possible. Je sais comment on prépare les matches, comment nous sommes ensemble, le reste ne m'intéresse pas. » Et si Tuchel trace sa route, sans se soucier, des on-dit, c’est aussi peut-être parce qu’il se sait « protégé ».

Leonardo n'a pas de marge de manoeuvre avec Tuchel

Certains, comme l’ancien défenseur parisien Éric Rabesandratana dans les colonnes de L’Équipe, estiment que Tuchel « a lâché ». Dans son édition du jour, Le Parisien ajoute que Leonardo fait volontiers savoir à ses interlocuteurs qu’il n’a pas d’atomes crochus avec son coach. Cependant, le quotidien précise que l’épisode Marquinhos-Danilo n’a pas forcément été mal vu en interne.

Leonardo partage-t-il ce point de vue ? Nul ne le sait, mais Le Parisien rappelle que le directeur sportif francilien, qui n’avait déjà pas de gros moyens pour ce mercato estival, ne peut s’offrir le luxe de virer Tuchel avant la fin de son bail, car cela coûterait environ 10 M€. Les deux hommes ne s’apprécient guère, mais ils sont partis pour devoir maintenir ce mariage forcé jusqu’à la fin de la saison.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires