Borussia Dortmund : le coup de gueule du clan Reinier

Pour sa deuxième saison consécutive au Borussia Dortmund, Reinier n'est toujours pas un choix n° 1. Ses proches en ont marre.

Reinier sous le maillot du Borussia Dortmund
Reinier sous le maillot du Borussia Dortmund ©Maxppp

Reinier (19 ans) n'a toujours pas démarré la moindre rencontre cette saison avec le Borussia Dortmund. Revenu des Jeux Olympiques de Tokyo, qu'il a remportés avec le Brésil, le jeune attaquant, champion du Brésil et vainqueur de la Copa Libertadores en 2019, attend toujours sa chance. Malgré les blessures d'Erling Haaland (21 ans), sans doute absent jusqu'à la fin de l'année civile, l'Auriverde n'a eu droit qu'à 6 petites entrées en jeu toutes compétitions confondues, pour un total de 72 minutes de jeu.

La suite après cette publicité

L'ancienne starlette de Flamengo, prêté à l'été 2020 par le Real Madrid, et ce, jusqu'en juin 2022, ne passe donc en moyenne que 12 minutes sur le terrain lorsque Marco Rose fait appel à lui... Un début de saison terriblement frustrant donc, dans la droite lignée de son exercice précédent sous les ordres de Lucien Favre et Edin Terzic (1 seule titularisation en Bundesliga, 19 apparitions toutes compétitions confondues au total). Le sentiment d'un véritable gâchis pour le natif de Brasilia.

Un prêt très étrange...

Forcément, cela fait tache pour celui que la Casa Blanca avait recruté pour près de 35 M€ en janvier 2020. Alors, son père Mauro Brasilia, ex-international brésilien de futsal champion du monde en 1985, est monté au créneau au micro de Goal pour crier haut et fort ses regrets. «Il pourrait apporter à l'équipe grâce à son style de jeu différent, parfois nécessaire sur certains matches. Il interprète comme peu de joueur l'idée du jeu de possession, du contrôle du cuir. On dirait que Dortmund ne l'a pas compris, que Dortmund ne s'est pas rendu compte qu'il peut être une bonne solution», a-t-il lâché avant de poursuivre.

«Malgré ce petit retard dans son début de carrière professionnelle en Europe, Reinier reste un nom prestigieux pour d'autres grands clubs et le Borussia perd, jour après jour, l'opportunité de développer et de profiter d'un autre jeune talentueux, fidèle à sa réputation, même si le joueur n'est pas un de ses actifs. Il se passe quelque chose de très étrange là-bas. C'est dommage ! Pour les deux !» Ce coup de gueule débloquera-t-il la situation du droitier au BVB ? Rien n'est moins sûr. Le Real, avec qui le jeune homme est sous contrat jusqu'en juin 2026, avait sans doute rêvé d'un meilleur destin pour Reinier en l'envoyant dans la Ruhr il y a un peu plus d'un an.

Plus d'infos

Commentaires