Équipe de France, OM : Didier Deschamps a craint le pire pour Jonathan Clauss

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps @Maxppp

Le latéral droit olympien a vécu des semaines difficiles. Remis en question par ses dirigeants, l’ancien Lensois a également inquiété le sélectionneur national.

À Marseille, le cas Jonathan Clauss a fait les gros titres cet hiver. Sous contrat avec l’OM jusqu’en 2025, le latéral droit de 31 ans a clairement été poussé vers la sortie par ses dirigeants. Attaqué sur son investissement quotidien, l’international tricolore (10 sélections, 1 but) a été accusé de se préserver en vue de l’Euro 2024, alors que son club traversait une crise de résultats. Une tension qui a débouché sur deux sorties médiatiques très remarquées du président Pablo Longoria et du conseiller sportif Medhi Benatia.

La suite après cette publicité

Ce dernier n’y était d’ailleurs pas allé de main morte le 18 février dernier au micro de Canal+. «Je suis arrivé au mois de novembre. On m’a mis en garde sur des joueurs au comportement parfois limite. Jonathan faisait partie de ces joueurs. (…) Clauss ? On a eu un souci, mais il est de retour. Il a un contrat encore d’un an et demi. On n’a pas voulu le sortir pour le sortir, ce n’est pas ça du tout, on a bien noté qu’il ne jouait pas à son niveau, il a été reçu plusieurs fois par le coach sur des problèmes comportementaux, il sait pourquoi.»

À lire Indice UEFA : gros coup d’arrêt pour la France

Le staff tricolore en contact avec Clauss

Un tacle public très musclé qui avait fait scandale, d’autant que l’OM s’était incliné dans la foulée à Brest (0-1). Depuis, Jean-Louis Gasset a remplacé Gennaro Gattuso et l’Héraultais a choisi la calinothérapie. « C’est un joueur de l’effectif. J’ai parlé avec lui, je lui ai dit que j’étais là pour une mission de 4 mois et qu’on la finirait ensemble. Tout ce qu’il s’est passé avant, je ne suis pas au courant », déclarait le nouveau coach phocéen le 22 février dernier. Depuis, Gasset a titularisé Clauss à chaque match, sauf contre Montpellier, rencontre pour laquelle le défenseur était suspendu. Maintenu à son poste, Jonathan Clauss peut espérer vivre une fin de saison sans trop de perturbation.

La suite après cette publicité

Mais L’Équipe révèle qu’un homme a attentivement suivi l’évolution de ce dossier : Didier Deschamps. Le sélectionneur sait que ses latéraux droits (Koundé et Clauss) traversent des moments difficiles et qu’il n’a pas franchement de solutions derrière, à part le traditionnel repositionnement de Benjamin Pavard à droite. Le Bayonnais a donc logiquement suivi de près le cas Clauss. Le quotidien sportif révèle que DD a craint une placardisation du défenseur marseillais jusqu’à la fin de la saison et que le staff des Bleus a passé pas mal de temps au téléphone avec Clauss pour démêler cet imbroglio. Le retour au calme instauré par Gasset a dû rassurer tout ce petit monde. Même si à Marseille, et surtout durant cette saison riche en rebondissements, personne n’est à l’abri d’une nouvelle folie.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité