OL : le plan de Rudi Garcia pour relancer Rayan Cherki

Présent en conférence de presse avant le déplacement de l'OL à Angers dimanche, le technicien lyonnais a abordé le cas Rayan Cherki. Et Rudi Garcia en a profité pour distiller quelques indices sur sa gestion quotidienne du jeune homme. Celle-ci doit permettre à Cherki de tutoyer à nouveau les sommets.

Rudi Garcia sur le banc de l'OL
Rudi Garcia sur le banc de l'OL ©Maxppp
La suite après cette publicité

Cinq petites minutes face à l'OM le 4 octobre dernier et puis s'en va. Figure de proue de la formation lyonnaise, Rayan Cherki (17 ans) a disparu des radars depuis plusieurs semaines. Une situation sportive qui a d'ailleurs provoqué une certaine crispation chez le jeune milieu offensif. Conscientes que sa pépite commençait à montrer des signes d'agacement, les hautes sphères rhodaniennes se sont d'ailleurs entretenues avec l'entourage du jeune homme.

Car si Cherki déborde d'envie et d'ambitions, cette énergie se retourne parfois contre lui, ce qui lui a valu jadis les remontrances de certains cadres comme Memphis Depay ou Marcelo par exemple. Et à Lyon, on ne souhaite surtout pas que la relation avec le clan Cherki se dégrade. Les deux parties ont donc convenu d'apaiser les tensions, pour se projeter vers un avenir radieux. Derrière cette volonté évidente de temporiser, se cache un homme au rôle prépondérant : Rudi Garcia. L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais apprécie le principal protagoniste et n'a pas hésité à lui adresser un concert de louanges par le passé.

Rudi Garcia dévoile la gestion particulière de Rayan Cherki

La protection du joyau lyonnais demeure donc prioritaire pour le technicien de l'OL tout comme sa progression sur le plan sportif. Présent en conférence de presse avant le déplacement à Angers dimanche, Garcia a mis en exergue sa volonté de ne pas laisser Rayan Cherki sur le bord de la route. Exit donc les écarts de conduite du jeune droitier, place désormais à la remobilisation, avec un discours bien huilé. « Rayan Cherki serait entré contre l'ASSE si Tino Kadewere n'avait pas marqué. Évidemment qu'on peut compter sur lui pour marquer et donner des passes décisives. Il faut bien lui expliquer ce que l'on attend de lui sur le terrain. Il doit continuer à travailler son replacement et sa générosité défensive. Il doit donner plus de garanties au coach de pouvoir le faire jouer dans toutes les situations. Mais il n'a que 17 ans. Il a tout le temps envie, il est très demandeur, je n'ai pas de doutes sur sa capacité à revenir, » a ainsi commenté l'ancien entraîneur de l'OM.

Des mots qui démontrent une volonté du coach rhodanien de garder sa pépite concernée plus que jamais. Avec une gestion toute particulière, pour un joueur qui se trouve encore en post-formation et qui ne peut malheureusement pas jouer en ce moment à l'échelon inférieur suite à l'arrêt des compétitions au niveau amateur. « Le grand danger pour les joueurs en post-formation qui jouent moins, le danger c'est d'être sur le même rythme que ceux qui jouent. On a des séances uniquement pour les jeunes qui ont besoin de plus s'entraîner, chaque semaine. C'est ce qu'on appelle la post-formation chez nous, » explique ainsi Garcia. Un diamant brut à polir donc, malgré les complications liées à la crise sanitaire. Mais pour Rayan Cherki l'essentiel reste ailleurs : s'imposer enfin dans le onze façonné par Rudi Garcia...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires