Le Portugal sait s'y prendre sans Cristiano Ronaldo

Sans Cristiano Ronaldo, positif à la Covid-19, le Portugal a été très convaincant ce mercredi face à la Suède. Le héros du soir, Diogo Jota, s'est offert un doublé.

Diogo Jota et Bernardo Silva célèbrent un but lors de Portugal-Suède
Diogo Jota et Bernardo Silva célèbrent un but lors de Portugal-Suède ©Maxppp
La suite après cette publicité

La nouvelle est tombée mardi après-midi : Cristiano Ronaldo, positif à la Covid-19, était forfait pour la rencontre du Portugal contre la Suède mercredi soir. On s'imagine, à tort, que la Seleção est moins forte, voire inoffensive, sans le quintuple Ballon d'Or. Il n'en fut rien contre Alexander Isak, entré en jeu, et ses coéquipiers, balayés sur le score net et sans bavure de trois buts à zéro.

Pourtant, Fernando Santos, le sélectionneur des champions d'Europe 2016, avait un petit mot pour son capitaine : « cette équipe sera toujours meilleure avec Cristiano, mais elle est quand même capable de se battre pour ses objectifs. Maintenant, c'est clairement un jeu à deux et je pense que le prochain match contre la France sera décisif ». Mais force est de constater que cette équipe a réussi à allier vitesse et technique sans sa star.

« S'il avait été disponible les choses auraient pu être différentes »

Le quatuor de tête, Bernardo Silva, Diogo Jota, João Felix et Bruno Fernandes en soutien, ont fait tourner la tête des pauvres défenseurs suédois, stupéfaits, semble-t-il, par une telle rapidité d'enchaînement. L'ex de Wolverhampton, aujourd'hui à Liverpool, a d'ailleurs inscrit un doublé quand Bernardo Silva, le Citizen, avait ouvert la marque en début de rencontre, validant une belle entame des Portugais.

Le héros du soir, auteur d'un doublé comme susmentionné, s'est exprimé après la rencontre. « Ce qui s'est passé est une situation atypique, je n'ai pas eu l'occasion de parler à Cristiano plus tard, mais je sais que s'il avait été disponible les choses auraient pu être différentes... Les onze qui sont entrés ont fait un match convaincant et ont obtenu un bon résultat. Ce qui s'est passé à ce stade était différent de ce à quoi nous étions habitués, mais ce qui compte c'est d'arriver au bout et de dire qu'il n'y a pas d'excuses. C'était une nuit heureuse pour tout le monde », a conclu le Red. Convaincants donc, sans Ronaldo. Les Bleus peuvent déjà trembler.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires