L'Olympique Lyonnais lance l'offensive pour Thomas Lemar et pense à Kevin Gameiro

Le club rhodanien aurait déjà lancé les discussions avec l'Atlético de Madrid pour l'international tricolore. Quant à l'attaquant de Valence, il fait partie des pistes étudiées pour l'attaque.

Lemar lors d'un match au Wanda Metropolitano cette saison
Lemar lors d'un match au Wanda Metropolitano cette saison ©Maxppp

Ce n'est un secret pour personne, l'OL va être actif lors du mercato hivernal. Avant même les lourdes blessures de Jeff Reine-Adélaïde et Memphis Depay, tous deux victimes d'une rupture des ligaments croisés, le club comptait déjà recruter, en défense du moins. Et forcément, l'absence de deux joueurs majeurs va pousser Juninho à frapper fort en janvier. « On va discuter, on va réfléchir, s’il y a des opportunités avec des joueurs de personnalité, habitués à ce niveau, qui peuvent arriver et s’intégrer en janvier », a confié le Brésilien dimanche.

La suite après cette publicité

Et depuis, plusieurs noms sont sortis. Lucas Digne, Steven Nzonzi et Thomas Lemar étaient annoncés comme pistes potentielles ce matin par Le Parisien. Et visiblement, l'intérêt pour le joueur de l'Atlético de Madrid a justement dépassé le stade de simple intérêt ou d'option à l'étude. Le quotidien L'Equipe dévoile ainsi que l'Olympique Lyonnais est passé à l'attaque pour l'ancien de l'AS Monaco.

L'Atlético est prêt à se séparer de Lemar, mais à une condition...

Les Rhodaniens voulaient déjà se l'offrir en 2015, quand il avait choisi de quitter Caen pour l'AS Monaco. Ils ont en tout cas déjà contacté leurs homologues de l'Atlético de Madrid pour parler d'un possible prêt. Et la réponse aurait été positive, puisque les décisionnaires colchoneros seraient d'accord pour s'en séparer. Seulement, ils exigeraient qu'une option d'achat obligatoire soit intégrée au deal. Et quand on sait qu'il avait coûté un peu plus de 70 millions d'euros il y a un an et demi, on voit mal l'Atlético exiger une somme relativement abordable.

D'autant plus que le joueur possède un salaire conséquent pour les finances lyonnaises, à savoir 4,8 millions d'euros net par an, toujours selon le journal. Une opération complexe donc, mais pas impossible dans la mesure où les trois parties semblent aller dans la même direction. Quant à Kevin Gameiro, lui aussi sur les tablettes du club par le passé, la situation est un peu différente. Barré par la concurrence de Maxi Gomez, qui lui est préféré pour accompagner Rodrigo Moreno devant, il pourrait obtenir un temps de jeu plus conséquent à Lyon. Cependant, aucune discussion n'a été entamée avec la direction de Valence pour le moment. Affaire à suivre...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires