Départ de Jacques-Henry Eyraud, vente de l'OM : les nouvelles déclarations d'Hugues Ouvrard

Devenu le nouvel interlocuteur de l'OM avec les supporters phocéens depuis le retrait médiatique de Jacques-Henri Eyraud, le DG Hugues Ouvrard a fait de nouvelles annonces.

Le stade Vélodrome de Marseille
Le stade Vélodrome de Marseille ©Maxppp
La suite après cette publicité

A Marseille, la crise bat son plein. L’équipe entraînée par Nasser Larguet cravache pour décrocher un ticket européen en fin de saison, tandis que ses supporters sont partis en guerre contre la direction et tout particulièrement contre leur président Jacques-Henri Eyraud. Ce dernier, déjà conspué, a réussi à se mettre tout Marseille à dos suite à l’annonce de l’Agora OM, un plan destiné à retravailler le supportérisme à Marseille. Mais ce n’est pas tout.

Via son directeur général Hugues Ouvrard, JHE a clairement menacé les ultras de rompre la convention qui les lie au sujet des campagnes d’abonnements. Un acte qui a scellé le divorce déjà très consommé entre le président olympien et les fans de l’OM. Mais alors que le départ de JHE est exigé par le peuple marseillais, La Provence a pu avoir accès aux conférences téléphoniques entre Hugues Ouvrard et les représentants des membres d’OM Nation.

Pas de départ pour JHE

Et visiblement, Eyraud n’est pas près de plier bagage. « Non. Frank a renouvelé sa confiance à Jacques-Henri, il pense que "JHE" est la bonne personne à la tête de l’OM. C’est son club, il a mis 370 M€ dedans, il a le droit de décider qui le dirige. Je ne vous dis pas qui doit être le dirigeant de vos associations. La gouvernance d’une entreprise appartient à son propriétaire. Ce n’est pas en criant "Je veux la tête du roi" qu’on obtient la tête du roi. Jacques-Henri a fait des erreurs, mais il a fait progresser le club aussi. »

Des propos qui ont sans doute « ravi » ses interlocuteurs. Mais ce n’est pas tout. Alors que le club est embourbé dans une crise sans précédent, les éternelles rumeurs de vente à des investisseurs saoudiens ont refait surface sur les réseaux sociaux depuis la fin du feuilleton Boudjellal-Ajroudi. Mais là encore, Ouvrard s’est acharné à répéter le discours tenu par le clan McCourt. « Le club n’est pas à vendre, on n’a jamais reçu d’offre, ni d’une personne en Arabie Saoudite ni en Tunisie ou en France. Rien. Le projet de Frank McCourt est à long terme. (…) Le club ne sera pas vendu car il n’est pas à vendre. » C’est dit !

Plus d'infos

Commentaires