CAN 2023, Côte d’Ivoire : l’histoire magnifique de Sébastien Haller, héros du sacre !

Par Hanif Ben Berkane
3 min.
Sébastien Haller avec la Côte d’Ivoire @Maxppp

Il y a deux ans à peine, Sébastien Haller apprenait être atteint d’un cancer. Ce dimanche, il est celui qui donne la victoire en CAN à la Côte d’Ivoire pour la troisième étoile (2-1). Une très belle histoire comme le football nous offre.

Parfois le football offre des histoires sublimes, qui font rêver et qui redonnent surtout espoir. Celle de Sébastien Haller est probablement l’une des raisons qui nous font aimer le football. Ce dimanche soir, l’attaquant du Borussia Dortmund est entré dans l’histoire du football ivoirien. Un peu plus. Déjà auteur de l’unique but des siens en demi-finale, Haller a offert la troisième CAN des Éléphants en marquant le but vainqueur des siens (2-1 score final) d’un geste dont seul lui détient le secret (et peut-être Zlatan Ibrahimovic). Une émotion dingue pour lui qui revient de loin, de très loin.

La suite après cette publicité

Il y a un an et demi, il devait mettre sa carrière en stand-by en apprenant être atteint d’un cancer des testicules alors qu’il venait tout juste de signer au Borussia Dortmund. Pour guérir de cette maladie, l’ancien attaquant de l’Ajax a donc dû passer par la chimiothérapie pour se soigner. Un traitement lourd qu’il avait dû digérer avant d’espérer reprendre un jour sa carrière de footballeur. Finalement après 7 mois de chimiothérapie et deux opérations, Sébastien Haller était de retour à la compétition (janvier 2023).

À lire Cameroun : Samuel Eto’o annonce le départ de Rigobert Song !

Un cancer il y a moins de deux ans

Un an plus tard, c’est lui qui donne donc cette CAN 2023 à son équipe. Comme un symbole. Et comme depuis le début de sa carrière, rien n’a été facile pour l’attaquant de 29 ans. Convoqué par Jean-Louis Gasset dans cette CAN 2023 à domicile alors qu’il venait de revenir d’une blessure à la cheville, Haller avait rechuté juste avant le début de la compétition. Une blessure qui l’avait tenu éloigné des terrains sur tout le début de la compétition. Il avait dû assister impuissant au fiasco des siens en phases de poules avant de disputer son premier match dans cette CAN face au Sénégal en 8es de finale. Depuis cette rencontre, il avait gagné sa place dans le onze titulaire sous les ordres d’Emerse Faé. Et le coach ivoirien a bien eu raison de relancer son buteur dans cette compétition. Car Haller ne s’est jamais caché et a su montrer la voie aux siens aussi dans les moments plus compliqués. Le fait qu’il donne le sacre à son équipe est finalement presque un symbole.

La suite après cette publicité
La CAN 2023 est-elle la plus belle de l'histoire ?

«Ça fait du bien d’être récompensé. De continuer d’y croire et de voir que ça sert à quelque chose», a-t-il d’ailleurs lancé sur BeIN Sports avant de fondre en larmes. «On a rêvé ce moment énormément de fois, on a espéré en arriver là. Le match n’a pas été un long fleuve tranquille. Les scènes de liesse, c’est aussi ce que le pays mérite et j’ai bon espoir que cela fasse du bien à tout le monde. On y a cru jusqu’au bout, les coéquipiers m’ont poussé à rester sur le terrain le plus longtemps possible, j’ai marqué grâce à eux. Pour la joie de tout un peuple». Le football a donc décidé de créer une belle histoire de plus et Sébastien Haller, passé par les épreuves les plus difficiles, est maintenant tout en haut. Déjà superstar en Côte d’Ivoire, il écrit encore plus sa légende et pourra s’endormir avec le sourire. Comme ses supporters.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité