Liga : le Real Madrid vient péniblement à bout de Getafe

Le Real Madrid devait s'imposer contre Getafe pour réaliser la bonne opération de cette 33e journée de Liga. Une courte victoire (1-0) qui a mis du temps à se dessiner. Mais l'essentiel est là.

Sergio Ramos lors de la rencontre face à Getafe
Sergio Ramos lors de la rencontre face à Getafe ©Maxppp

Un Real Madrid leader de Liga et en grande forme accueillait Getafe (6e) ce jeudi soir (22h). Un match à enjeu capital, même si chaque match est important, puisqu'en cas de victoire les Merengues pouvaient prendre quatre points d'avance sur leur dauphin, le FC Barcelone. Malgré un manque de résultats depuis la reprise (6 points pris sur 15 possibles), l'adversaire du soir était difficile à manœuvrer. Du côté du Real, Zinedine Zidane alignait un 4-4-2. Thibaut Courtois occupait la cage, devant lui se trouvaient Ferland Mendy, Sergio Ramos, Raphaël Varane et Daniel Carvajal. On retrouvait Casemiro, Luka Modric, Toni Kroos et Isco au milieu puis Vinicius Junior et l'inarrêtable Karim Benzema sur la ligne offensive. José Bordalás présentait lui aussi un 4-4-2. Au but, David Soria avait devant lui Olivera, Chema, Etxeita et Suárez. Dans l'entrejeu, Maksimovic, Arambarri, Cucurella et Nyom animaient le jeu et enfin, Mata, Timor étaient chargés de trouver la faille.

La suite après cette publicité

Le Real Madrid mettait sans surprise le pied sur le cuir dès le début du match. Karim Benzema n'avait besoin que de deux minutes pour tenter sa première frappe du match. Un extérieur du pied à l'entrée de la surface mais David Soria intervenait. Les visiteurs se portaient eux vers l'avant quelques minutes après. Ils étaient même à la limite d'ouvrir le score mais se heurtaient à Thibaut Courtois (9e) sur une tête de Nemanja Maksimovic qu'avait déviée Xabier Etxeita. Le portier belge se distinguait une nouvelle fois dans la foulée. Il se couchait bien sur une frappe enroulée par Marc Cucurella (12e). Le Real Madrid subissait dans le jeu mais savait se montrer dangereux sur ses rares offensives. Dans la surface de réparation, Vinicius Junior reprenait un centre de Ferland Mendy à ras de terre sur la gauche. Il se jetait pour couper la trajectoire mais le portier des Azulanos réalisait un arrêt remarquable et sortait le ballon in extremis du bout des doigts (23e). Quelle action !

Minimum syndical pour un petit Real Madrid

A la demi-heure de jeu, première déconvenue pour les Madrilènes. Raphaël Varane sortait sur blessure et Eder Militao le remplaçait. Les hommes de Zinedine Zidane occupaient le camp de leurs adversaires. Sur un centre piqué de Sergio Ramos, c'est Isco qui tentait sa chance au but mais sa reprise de volée était stoppée par David Soria (36e). Le gardien du club de la banlieue madrilène était décisif comme depuis le début de la rencontre et permettait aux siens de rentrer au vestiaire sur un score nul et vierge. Le second acte reprenait sur un rythme haché. Les actions peinaient à s'enchaîner et plusieurs cartons jaunes étaient distribués par Juan Martínez Munuera (Militao (47e), Nyom (47e), Damian Suarez (53e)). C'est Luka Modric qui était l'auteur de la première grosse occasion de ce deuxième volet avec une frappe croisée au sol qui effleurait le poteau droit (58e). Il était imité quelques secondes plus tard par Jaime Mata. Sa frappe enroulée du droit passait de peu au-dessus du but (60e).

Zinedine Zidane assistait de l'extérieur du terrain au déchet technique préoccupant de son équipe. Il décidait alors de faire trois changements. Valverde, Asensio et Rodrygo remplaçaient respectivement Modric, Vinicius et Isco. Déjà décisif contre Valence, Marco Asensio faisait une nouvelle fois bonne impression sur ses premières prises de balle. Sur la gauche, il servait Benzema qui tirait en pivot mais ne cadrait pas (66e). Le chronomètre défilait et malgré leurs offensives de plus en plus nombreuses mais peu dangereuses, Sergio Ramos et ses coéquipiers se rapprochaient d'un match nul loin d'être arrangeant dans la course au titre. Les efforts finissaient par payer leurs fruits au début du dernier quart d'heure. Sur un débordement côté droit, Dani Carvajal rentrait dans la surface et se faisait crocheter. Le point de penalty était désigné par l'officiel. Sergio Ramos s'en chargeait et plaçait le cuir sur la droite du but (80e). Son neuvième but cette saison en championnat dont cinq sur penalty. 1-0 mais que ce fut dur pour le Real ! Avec cette victoire difficile, les Merengues distançaient le Barça à quatre points et bouclaient leur sixième victoire en autant de rencontres depuis la reprise.

Retrouvez le classement de la Liga ici.

Plus d'infos

Commentaires