Benatia, Clauss, UNFP, Tessier : les réponses cinglantes de Pablo Longoria

Par Aurélien Léger-Moëc
2 min.
Pablo Longoria, le président de l'OM @Maxppp

Pablo Longoria était très attendu en conférence de presse pour répondre aux nombreuses polémiques qui émaillent l’actualité marseillaise. Le cas Clauss, la sortie médiatique de Benatia, le communiqué de l’UNFP, l’influence de Stéphane Tessier, autant de sujets sur lesquels il s’est exprimé.

C’est un Pablo Longoria marqué qui s’est présenté en conférence de presse pour présenter le nouvel entraîneur de l’OM, Jean-Louis Gasset, le 3e de la saison après Marcelino et Gattuso (sans compter l’intérim de Jacques Abardonado). Il faut dire que le président olympien a vécu des dernières semaines difficiles, entre les mauvais résultats de l’équipe et les récentes polémiques, notamment concernant Jonathan Clauss et la sortie médiatique polémique de Medhi Benatia, son conseiller sportif.

La suite après cette publicité

Forcément, son discours était attendu sur ces différents sujets, et c’est d’ailleurs lui qui a offert le temps nécessaire aux journalistes présents pour répondre à toutes les questions. Sur Benatia d’abord. «Medhi Benatia est mon conseiller sportif, j’ai confiance en lui. C’est une personne qui est importante au sein du club », a-t-il assuré, pour apporter son soutien à son nouvel homme fort, malgré son attaque médiatique envers Clauss, quelques minutes avant le début du match Brest-OM. « Parler d’un joueur avant le match ? Ce n’est pas la bonne situation, je reconnais. Mais quand on dit que tu menaces des joueurs, c’est faux. Qu’est-ce qu’on doit faire ? Je ne veux pas l’accepter, c’est injuste. Medhi, c’est quelqu’un d’important », a donc complété Longoria. Il n’a pas non plus apprécié le communiqué cinglant de l’UNFP au sujet du cas Clauss. Et il n’a pas mâché ses mots.

À lire OM : Jean-Louis Gasset fan de Murillo

L’UNFP en a pris pour son grade

« On cherche un type de conflit que je n’aime pas. Je n’ai pas apprécié le communiqué de l’UNFP. Il faut être sérieux, on n’écrit pas un communiqué comme cela. J’ai demandé des explications, aucune réponse. On n’a pas une bonne dynamique sportive, mais ce n’est pas bien d’en profiter pour sa situation syndicale. Je ne critique pas ce syndicat, il faut le respecter, mais ici à l’OM, on a dépensé beaucoup d’énergie pour construire un message : l’institution est au-dessus des joueurs. Ce n’est pas négociable. Quand un président de club parle en conf, c’est terminé. La parole se respecte, sans forcer la réalité », a-t-il lancé, le regard ferme.

La suite après cette publicité

Il a aussi tenu à répondre à ceux qui assurent que le pouvoir est désormais entre les mains de Stéphane Tessier, directeur général du club. Certains ont même expliqué que le choix Gasset venait de Tessier. « Parfois l’entourage modifie la vérité car il cherche à diviser. Stéphane Tessier, c’est moi qui l’ai choisi et j’ai confiance en lui. On est partis en vacances ensemble. Donc pourquoi chercher à diviser, ce n’est pas juste. Stéphane Tessier manage très bien les gens au quotidien, il est très fort dans son domaine et on travaille à différents niveaux. Je suis président et j’ai pris la décision de faire venir Jean-Louis Gasset. Cela ne sert à rien d’essayer de nous diviser Stéphane Tessier et moi », a-t-il affirmé. Pablo Longoria était déterminé à livrer sa version et à rappeler sa détermination. Reste à savoir si ce discours résistera aux prochains résultats sportifs…

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité