Le plan XXL de Florian Maurice pour la défense de Rennes

Le Stade Rennais va être un animateur du mercato en France. Le plan de Florian Maurice est de renforcer sa défense et, pour cela, les dirigeants bretons prospectent tous azimuts et ont déjà fait quelques belles offres à hauteur de quinze millions d'euros.

Florian Maurice lors d'une conférence de presse
Florian Maurice lors d'une conférence de presse ©Maxppp

S'il est des clubs qui vont se bouger sur ce mercato estival en France, c'est bien Nice et Rennes. Les Aiglons ont déjà enregistré trois arrivées, Flavius Daniliuc (19 ans), défenseur qui évoluait au Bayern Munich depuis 2015, celle d'un autre défenseur central, mais cette fois brésilien, Robson Bambu en provenance de l’Athlético Paranaense contre 8 millions d'euros et enfin celle du milieu français d'Everton, Morgan Schneiderlin, pour un coût estimé entre 2 et 4 millions d'euros.

La suite après cette publicité

Concernant le club breton, la donne est assez différente. Pour le moment, le SRFC n'a annoncé aucune arrivée, sauf celle de Florian Maurice, nouveau directeur sportif, en provenance de l'Olympique Lyonnais. Pourtant, les Rennais vont être engagés en coupe d'Europe puisqu'ils joueront le barrage de la Ligue des Champions. Par conséquent, ils vont devoir se renforcer, que ce soit en qualité ou en quantité, pour affronter les trois tableaux (Ligue des Champions ou Ligue Europa, Coupe de France et Ligue 1).

Holveck a un gros projet

Un secteur est tout trouvé par le nouveau dirigeant de Rennes : la défense. L'année passée, le club, qui a fini troisième de Ligue 1, a fait avec les moyens du bord puisque Damien Da Silva était titulaire (25 matches) avec soit Jérémy Morel (20 matches) soit Joris Gnagnon (14 matches). Le premier est parti et a retrouvé son club formateur, le FC Lorient, promu en Ligue 1, tandis que le second nommé va retrouver l'écurie qui l'a prêté en Ille-et-Vilaine, le FC Séville, en course pour une qualification en C1.

Pour ce marché, les Bretons ont une belle manne financière, ce qui en fait des exceptions, avec Nice et le Paris SG, dans l'Hexagone. « On veut créer un groupe ambitieux pour essayer d'intégrer la Ligue des Champions, mais avec un dimensionnement plus proche de celui de l’Europa League. On a plusieurs cibles. On est sur trois-quatre joueurs, d’un niveau supérieur à la Ligue Europa. Si on aboutit, ce seront de vrais renforts. Il y aura un recrutement ambitieux quoiqu’il arrive », a d'ailleurs lâché Nicolas Holveck, le nouveau président, en conférence de presse.

Rennes multiplie les pistes à hauteur de 15 M€

Par conséquent, ils tentent des coups, comme celui du très convoité Tanguy Kouassi (ex-PSG), libre, mais qui a préféré le Bayern Munich. Les pistes se multiplient en défense et il est toujours annoncé des offres aux environs de 15 millions d'euros pour des joueurs souvent jeunes, athlétiques et au fort potentiel de revente. Rennes était tombé d'accord avec le Real Valladolid concernant le défenseur ghanéen Mohammed Salisu, mais ce dernier donnait la priorité à la Premier League, comme l'ont avoué les dirigeants rennais lors de la même conférence de presse.

Mais c'est loin d'être tout. Le défenseur de Monaco, sous contrat jusqu'en 2024, l'international U19 tricolore Benoît Badiashile (19 ans, et déjà 36 matches de L1 au compteur), fait partie des pistes. Une offre de 15 millions d'euros est partie de Bretagne ce matin, mais les asémistes en attendent plus de 30 millions d'euros pour leur roc défensif formé au club, qui représente aujourd'hui l'une des plus belles valeurs marchandes du club de la Principauté. Ce dossier risque d'être bien difficile à boucler pour le club breton, d'autant que le joueur dispose d'un contrat courant jusqu'en juin 2024 avec l'ASM. Autre piste explorée, celle menant à Axel Disasi (22 ans). Véritable révélation de la saison à Reims, le natif de Gonesse a réalisé une saison pleine (27 matches) et a impressionné de nombreux observateurs. Selon nos informations, une offre verbale a été faite par les Rennais à leurs homologues champenois, mais l'AS Monaco a aussi activé cette piste, de même que Southampton. Là aussi, les Rémois demandent 15 millions d'euros pour libérer leur joueur sous contrat jusqu'en juin 2021. Une chose est certaine, Florian Maurice a du pain sur la planche, mais surtout des liquidités et de belles idées pour consolider l'arrière-garde rennaise ! À la vue des nombreuses échéances nationales et continentales promises au club breton, cela ne sera surement pas de trop.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires