Super League : les sanctions de l'UEFA à l'encontre des frondeurs tombent

L'UEFA a annoncé ce vendredi avoir conclu un accord avec une grande majorité des clubs frondeurs, qui seront tout de même sanctionnés. En revanche, le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus ont refusé de se plier à la volonté de l'instance dirigeante du football européen et pourraient être bannis de la Ligue des Champions.

Aleksander Ceferin lors du Congrés de l'UEFA le 20 avril 2021
Aleksander Ceferin lors du Congrés de l'UEFA le 20 avril 2021 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après la rébellion, l'UEFA passe à l'action. Le 18 avril dernier, 12 clubs de l'élite du football européen (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City, Tottenham, Real Madrid, FC Barcelone, Atlético de Madrid, Juventus, AC Milan, Inter Milan) ont annoncé la création de la désormais célèbre Super League. Ce projet de ligue fermée est finalement rapidement tombé à l'eau, trois jours plus tard, face à la levée de boucliers provoquée par la Super League, aussi bien chez les supporters que les acteurs du ballon rond eux-mêmes, en passant par le monde politique. Forcément, nombreux ont été ceux à réclamer des sanctions contre les frondeurs.

Et justement, ce vendredi, l'UEFA a tranché. L'instance dirigeante du football européen a annoncé par le biais d'un communiqué avoir trouvé un accord avec 9 des 12 clubs fondateurs de la Super League (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City, Tottenham, Atlético de Madrid, AC Milan, Inter Milan). Ces neufs écuries, qui se sont excusées et ont reconnu avoir commis une erreur, devront céder 5% de leurs recettes obtenues lors d'une compétition européenne pour une saison. L'UEFA a donc décidé de prendre une sanction financière à leur égard. Ces 9 clubs se sont également engagés à ne participer qu'aux compétitions européennes existantes de l'UEFA, réintégreront l'ECA (Association européenne des clubs), qu'ils avaient quittée le 18 avril dernier, et effectueront également un don de 15 M€ en faveur du football et du développement des jeunes.

Le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus bannis de la C1 ?

En revanche, le son de cloche est tout autre du côté du Real Madrid, du FC Barcelone et de la Juventus, qui ne se sont jamais officiellement retirés du projet de la Super League. L'UEFA a annoncé que ces trois clubs ont refusé ces « mesures de réintégration ». En conséquence, les Blaugranas, les Merengues et la Vieille Dame se verront soumis à de plus amples sanctions de la part de l'UEFA, pouvant aller jusqu'au bannissement de toutes compétitions européennes et donc de C1 pour ces cadors du Vieux Continent.

«Les mesures annoncées sont importantes, mais aucune des sanctions financières ne sera retenue par l'UEFA. Elles seront toutes réinvesties dans le football des jeunes et du football de base dans les communautés locales à travers l'Europe, y compris au Royaume-Uni. Ces clubs ont rapidement reconnu leurs erreurs et ont pris des mesures pour démontrer leur contribution et leur engagement futur envers le football européen. On ne peut pas en dire autant des clubs qui restent impliqués dans la soi-disant" Super League, et l'UEFA traitera le sort de ces clubs par la suite», a notamment déclaré Aleksander Čeferin, président de l'UEFA, dans le communiqué de l'UEFA ce vendredi.

Plus d'infos

Commentaires