Ligue 1 : Canal + demande un nouvel appel d'offres pour les droits TV

Face au retrait de Mediapro qui n'est plus capable de respecter son contrat d'exploitation télévisuel de la Ligue 1, la LFP s'est tournée vers Canal + afin de reprendre les droits. Cependant, par la voix de son président du directoire, Canal+ estime que le championnat français aurait nettement perdu de sa valeur.

Maxime Saada, le président de Canal Plus
Maxime Saada, le président de Canal Plus ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'est une véritable catastrophe industrielle que connaît le football français, pourtant fier d'annoncer un contrat d'un milliard d'euros pour les droits télévisuels avec l'arrivée de Mediapro et de sa chaîne Téléfoot. Cependant, après quelques mois et face à la difficulté à atteindre les chiffres d'abonnements souhaités, le groupe sino-espagnol a dû réduire sa voilure et a demandé une réduction à la LFP compte tenu de la situation économique actuelle. Une démarche qui n'a pas été dans le sens de l'autorité qui dirige la Ligue 1 et la Ligue 2. Cette dernière a convenu d'un retrait de Mediapro contre une facture de 100 millions d'euros et cherche désormais un nouveau diffuseur.

Longtemps l'acteur phare du football français, Canal + a vu les regards se river sur lui, mais le groupe joue la montre depuis quelques semaines. Ne voulant pas du tout se calquer sur le prix déboursé par Mediapro, Canal + estime que le produit "Ligue 1" a perdu de sa valeur suite à l'épisode Mediapro et entend reprendre le flambeau uniquement à un prix bien inférieur. Maxime Saada, le président du directoire du groupe Canal + vient d'ailleurs de s'exprimer pour Le Figaro à ce sujet. Et son constat est pour le moins terrible envers la LFP. Déjà, il estime que la Ligue est subventionnée depuis plusieurs années et qu'aucun diffuseur n'a vraiment réussi à la rentabiliser.

La Ligue 1 a perdu de sa valeur

Surtout, Maxime Saada considère que la Ligue 1 a fortement payé le manque d'exposition de Mediapro et de sa chaîne Téléfoot : «j'estime que le produit L1 a été dégradé dans l'absolu. Pour des raisons conjoncturelles tout d'abord. La diffusion sur Téléfoot a fortement réduit l'exposition de la compétition. […] Par ailleurs, l'arrivée de Mediapro a contribué à la croissance exponentielle du piratage.» Le constat est donc sans appel : «la valeur de la Ligue 1 a également baissé pour Canal +.» Pointant du doigt l'émergence du streaming et de l'IPTV, Maxime Saada a au passage demandé l'apparition du pay per view afin de mettre en place un paiement au match. Une technique notamment utilisée aux États-Unis pour la NBA.

Enfin, Maxime Saada a annoncé la volonté de lancer un appel d'offres afin de pouvoir définir le(s) nouveau(x) diffuseur(s) de la Ligue 1 : «la Ligue de Football Professionnelle vient de récupérer les lots de Mediapro depuis seulement quelques jours. Nous sommes finalement arrivés à la conclusion côté Canal + qu'il était dans l'intérêt pour toutes les parties prenantes de passer par un appel d'offres. Nous avons donc adressé un courrier à la LFP pour lui indiquer la restitution du lot 3 que BeIN Sports nous a sous-licencié.» Dans un climat où la confiance entre les diffuseurs et la LFP est assez faible, la situation économique du football français risque encore d'en prendre un coup.

Plus d'infos

Commentaires