OM : Gerson épié par une partie du vestiaire

Recrue la plus chère du mercato estival phocéen, le Brésilien s'était dit agréablement surpris par son adaptation au football français. Mais au sein du vestiaire, ses performances sont épiées.

Gerson lors de Lokomotiv Moscou-OM.
Gerson lors de Lokomotiv Moscou-OM. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Aujourd’hui, lorsqu’il faut évoquer l’Olympique de Marseille de Jorge Sampaoli, les commentaires sont très élogieux. Comme à son habitude, l’entraîneur argentin propose un style de jeu offensif, un peu déséquilibré, mais très séduisant. Autant dire que les spectateurs en tribunes et les téléspectateurs ne s’ennuient pas. Le début de saison des partenaires de Dimitri Payet est d’ailleurs très réussi.

En attendant de rejouer le match contre Nice, l’OM est deuxième au classement de Ligue 1 et peut revenir à deux petites longueurs du Paris Saint-Germain en cas de succès face aux Aiglons. Sur le papier, tout se passe à merveille. Mais Sampaoli sait qu’il va devoir faire très attention dans sa gestion des hommes. S’il n’hésite pas à imposer ses choix sans se justifier, l’Argentin a tout de même des egos à gérer.

Gérer les egos

Dernièrement, le coach phocéen avait d’ailleurs annoncé que le calendrier chargé allait de toute façon l’obliger à faire tourner. De quoi redonner peut-être le sourire à certains éléments frustrés par le très faible temps de jeu accordé par leur entraîneur. Une chose est sûre : Sampaoli prend ses précautions. Ainsi, L’Équipe nous apprend que ce turnover décidé permet aussi au technicien sud-américain de préserver certains de ses éléments.

En clair, le journal indique que Sampaoli ne veut pas que des joueurs aient l’étiquette de chouchou du coach. Ardemment désiré par l’Argentin, Gerson fait d’ailleurs partie des cas auxquels le successeur d’AVB fait attention. Titularisé à trois reprises en cinq apparitions en Ligue 1 (1 but, 1 passe décisive), le Brésilien s’est dit satisfait de son adaptation au football français. Mais le quotidien sportif affirme que les prestations et le temps de jeu accordé à la recrue la plus chère du mercato estival marseillais (25 M€) sont épiés par certains membres du vestiaire. Pas de quoi faire de vagues pour le moment et l'Argentin veille.

Plus d'infos

Commentaires