Equipe de France : Didier Deschamps et les revenants

Si on croit toutes les informations de la journée, Karim Benzema devrait revenir en Bleus pour l'Euro, cinq ans après sa dernière convocation. Mais il est loin d'être le seul à qui Didier Deschamps a donné une seconde chance.

Didier Deschamps a déjà rappelé Ben Arfa, Gignac et Rabiot. Maintenant Benzema ?
Didier Deschamps a déjà rappelé Ben Arfa, Gignac et Rabiot. Maintenant Benzema ? ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce sera officiel ce mardi soir. L'information concernant le retour de Karim Benzema en équipe de France, corroboré par divers médias français et espagnols, fait du bruit. Aussi excitant qu'inattendu, un tel retour fait saliver tous les amoureux du ballon rond et des Bleus. D'impossible à impensable, Didier Deschamps semble avoir fait le choix, pour l'Euro 2020, qui se déroulera cet été à travers une multitude de pays européens, de convoquer, cinq ans après sa dernière, l'attaquant du Real Madrid.

On pense le sélectionneur national têtu, d'aucuns pensant même que son pragmatisme et son ego le poussaient à ignorer les performances des joueurs avec qui il a pu avoir des accrochages. Finalement, l'histoire dit toute autre chose. Le retour de KB9 ne sera que le dernier d'une belle liste de revenants en équipe de France. Mais certains l'ont peut-être déjà oublié.

Le cas Rabiot

En mai 2018, Adrien Rabiot refuse de faire partie de la liste des réservistes pour la Coupe du Monde que les Bleus gagneront. On se dit alors que l'aventure du Parisien chez les Bleus, tant que Deschamps sera là en tout cas, est terminée. Mais que nenni. Le sélectionneur national prend tout le monde de court et appelle le joueur de la Juventus Turin en septembre 2020.

« Elles se passent très bien (les retrouvailles, ndlr). Je suis très heureux d'être au château avec l'équipe. Avec Didier Deschamps, cela se passe très bien. On a eu l'occasion de discuter et d'échanger un peu sur ce qu'il s'était passé en 2018, mais aussi sur ce rassemblement-là, la Juventus et ce que je vis. C'est très bien », expliquait le principal intéressé au Parisien.

L'attitude de Lacazette

En 2015, la trêve internationale a fait beaucoup de mal à un certain nombre de joueurs. Parmi ces derniers, Alexandre Lacazette. Flamboyant avec l'OL, il n'aura jamais vraiment été un premier choix pour le sélectionneur national. L'attitude de quelques-uns (dont lui ?) ne sera jamais passée auprès du staff des Bleus et il tomba dans les oubliettes. Pour deux années.

En effet, il était dans le groupe des réservistes pour l'Euro 2016 et n'a plus été appelé jusqu'au mois de juin 2017. On se disait que la page était tournée, il allait même marquer un doublé contre l'Allemagne en novembre 2017. Il n'est plus appelé depuis. André-Pierre Gignac, lui, a connu beaucoup de hauts et de bas avec Didier Deschamps.

Gignac, du Mexique à la finale de l'Euro

En effet, le Marseillais ne s'entendait pas franchement bien avec le Bayonnais dans le club phocéen. Pourtant, après trois ans d'absence, il était sélectionné par Deschamps après un bon début de saison en 2013. Il manquera des rassemblements, avant d'être rappelé un an plus tard. Alors qu'il signe au Mexique, on pensait qu'il mettait sa carrière internationale en arrêt. Que nenni une nouvelle fois. Il sera rappelé en 2015 puis pour l'Euro 2016 où il touche le poteau en finale contre le Portugal.

Un autre Marseillais a été dans ce cas : Dimitri Payet. Si le Réunionais a été appelé au début du règne de Deschamps, il ne le sera plus jusqu'en octobre 2013, avant de connaître un nouveau passage à vide et de manquer la Coupe du Monde 2014. Il revient suite à la compétition, le 2 octobre, s'impose petit à petit et file en Angleterre à l'été 2015, juste après son premier but en Bleu contre la Belgique. Il manquera alors les rassemblements suivants, avant d'être appelé en mars 2016, juste avant l'Euro. Il participera à cette compétition. Attendu pour la Coupe du Monde 2018, il se blesse en finale de la Ligue Europa et ne reviendra plus sous le maillot bleu.

Hatem Ben Arfa revient de loin

Enfin, dernier, mais non des moindres : Hatem Ben Arfa. Lorsque Deschamps et le génie gaucher étaient à l'OM ensemble, ce n'était pas le grand amour. Convoqué par Laurent Blanc lors de l'Euro 2012, une altercation survient entre l'ancien du PSG et le Cévenol. Il est convoqué par la commission de discipline de la Fédération française de football qui lui signifie un rappel à l'ordre.

On attendra trois années avant de revoir HBA. Puisque Deschamps le rappelle en novembre 2015 alors qu'il évolue à l'OGC Nice. Malgré la pression populaire, Ben Arfa fait seulement partie des huit réservistes pour l'Euro 2016. Il ne remplacera ainsi personne et ne prendra pas part à la compétition. Didier Deschamps n'est donc pas si têtu que cela...

Plus d'infos

Commentaires