Des nouvelles de... Fabio Grosso

Il y a un an, Fabio Grosso annonçait sa retraite dans l'anonymat le plus complet. Retour sur les dernières années d'une carrière atypique qui n'effaceront en rien l'image de ce héros italien de l'été 2006.

Fabio Grosso, l'un des grands artisans du titre italien en 2006
Fabio Grosso, l'un des grands artisans du titre italien en 2006 ©Maxppp

Fabio Grosso est un héros italien. L'un des héros de Berlin, l'un des héros de la Squadra Azzurra victorieuse du Mondial 2006. N'en déplaise à Fabio Cannavaro, élu Ballon d'Or quelques semaines plus tard, c'est lui, qui est le véritable artisan de cette coupe du monde italienne. Un pénalty procuré - avec malice - face à l'Australie en huitième de finale, une merveille d'enroulé contre l'Allemagne pour envoyer les siens en finale, et le tir victorieux lors de la séance de tirs aux buts face à la France. Oui, Fabio Grosso était peut-être l'homme de l'été 2006.

La suite après cette publicité

Conscient de ce fait, l'Inter l'a invitée à quitter la Sicile et Palerme, où il pratiquait un excellent football depuis deux saisons. Mais son passage en Lombardie est une déception, de même que son expérience à Lyon, où il ne sera pas parvenu à faire oublier Eric Abidal sur le flanc gauche de la défense. Il terminera son parcours à la Juve, en chute libre. 26 matches en 2009/2010, 19 l'exercice suivant, puis 2. Lassé du quotidien de footballeur de haut niveau, il annoncera sa retraite en novembre 2012, sans qu'une telle décision ne fasse la moindre vague dans le panorama médiatique transalpin. Dommage.

Fabio Grosso méritait sans doute les hommages. Quand bien même il n'aura véritablement existé sur la scène footballistique internationale que sur un petit mois d'été, il aura marqué l'histoire du football italien. C'est sans faire d'histoire, qu'il a raccroché les crampons. Et depuis lors, il a grillé les étapes pour entamer sa reconversion : celle d'entraîneur. Grosso a déjà passé ses diplômes, et s'est vu octroyer cet été son premier contrat en tant que coach à la Juventus. Aujourd'hui, il est entraîneur adjoint de la Primavera de la Vieille Dame, un nouveau costume qui lui va bien. Mais pas autant que celui de héros de la Squadra Azzurra...

Plus d'infos

Commentaires