OM : la première d'Alexis Sanchez, ça a donné quoi ?

Contre Brest (1-1), le Chilien a fait ses grands débuts avec le club phocéen. Et voici ce que ça a donné.

Alexis Sanchez avec l'OM
Alexis Sanchez avec l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Accueilli en véritable rockstar dans la cité phocéenne, Alexis Sanchez a rapidement été lancé dans le grand bain de la Ligue 1. Son entraîneur, Igor Tudor, avait été clair : il veut pouvoir compter sur le Chilien le plus rapidement possible. Ce dimanche soir, le déplacement des Olympiens à Brest a donc été l'occasion pour le coach croate de joindre les actes à la parole. C'est toutefois en compagnie de Dimitri Payet sur le banc de touche que le Sud-Américain débutait la rencontre.

Un banc de luxe que Sanchez n'a pas chauffé bien longtemps. À la mi-temps, malgré un score à l'avantage de son OM (1-0), Tudor mettait un terme aux 45 minutes insipides de Cengiz Ünder pour lancer la recrue phare du club phocéen. Pour ses premières minutes en L1, Sanchez s'est immédiatement positionné sur le côté gauche, laissant Gerson prendre l'axe droit. Avec Tavares et Sanchez, le flanc gauche de l'OM avait très fière allure. Pour son premier ballon, Sanchez s'est d'ailleurs offert un amour de transversale millimétrée à destination de Jonathan Clauss.

Quelques gestes et c'est tout

La suite ? Après un premier corner tenté directement, Sanchez s'est montré plutôt actif, n'hésitant pas à redescendre pour aider les siens à repartir et essayer de trouver le fantomatique Arkadiusz Milik. Le nouveau numéro 70 marseillais n'a pas mis très longtemps à illustrer ces propos. À la 48e minute, il a réclamé un ballon à Mattéo Guendouzi avant de signer une déviation toute en finesse pour Milik. Quelques instants plus tard, il est redescendu dans sa moitié de terrain pour récupérer le cuir avant d'adresser une passe téléguidée à Tavares le long de la touche.

Par la suite, l'ancien Intériste n'a pas trop eu l'occasion de se montrer, Brest ayant pris le contrôle du jeu. Enfin, avec la sortie de Milik et l'entrée de Dimitri Payet, Sanchez a terminé le match en position d'attaquant de pointe. Sans véritable point de fixation avec qui combiner, difficile de faire mieux. En résumé, Sanchez a fait étalage de sa palette technique, mais le scénario du match l'a quelque peu fait disparaitre. Interrogé en conférence de presse, Igor Tudor a été très bref à son sujet. «Ils (Sanchez et Payet) ont évolué à un bon niveau. Ils ont donné le meilleur. Ce sont deux bonnes entrées. Ils ont essayé des choses».

En zone mixte, Mattéo Guendouzi a été un peu plus bavard.« C'était son premier match avec nous, il lui faut un peu plus de repaires. Il a fait quatre, cinq entraînements avec nous, c'est peu, mais on sait très bien qu'il va beaucoup nous apporter», a-t-il déclaré, avant d'ajouter. «C'est un joueur qui va beaucoup nous aider. On connait tous sa classe. C'est un joueur avec beaucoup d'expérience, il a gagné beaucoup de trophées. On a besoin de joueurs comme ça qui vont nous aider que ce soit en coupe d'Europe ou en championnat. On lui souhaite de s'intégrer au plus vite, de marquer beaucoup de buts, mais je suis sûr qu'il va en marquer beaucoup cette année». À suivre.

Plus d'infos

Commentaires