PSG : Keylor Navas, taille patron

Il n'est pas la recrue la plus clinquante de l'histoire du PSG, mais le portier costaricain est sans doute l'un des renforts les plus rentables.

Keylor Navas sous le maillot du PSG
Keylor Navas sous le maillot du PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Paris Saint-Germain a beau disposer d'un trio offensif acheté 540 M€ (Neymar, Mbappé, Di Maria, Icardi), cette saison le meilleur joueur du club de la capitale n'a coûté que 12 M€. Parti du Real Madrid où il a tout gagné, mais où il ne se sentait pas apprécié à sa juste valeur, Keylor Navas brille de mille feux à Paris. Un énorme soulagement pour un club ayant dépensé sans compter dans plusieurs secteurs de jeu, sauf au poste de gardien.

L'absence d'un portier de renom, décisif dans les moments-clés a d'ailleurs été souvent pointée du doigt, notamment lors des échecs européens du PSG. Avec Navas, Paris n'a pas encore gagné la Ligue des Champions, mais les Rouge-et-Bleu peuvent souvent remercier le Costaricain. Dans les matches pièges, notamment en Ligue 1, l'ex-Merengue répond présent. Hier soir, notre rédaction lui a d'ailleurs donné la meilleure note du match (avec Abdou Diallo) pour ses interventions (36e, 51e) alors que les siens peinaient à ouvrir le score.

Plus d'un match sur deux sans prendre de but

Une prestation décisive que n'a pas manquée de souligner Stéphane Moulin, le coach angevin. «Avec le ballon, on a vu de belles séquences de jeu chez nous. Quand on a fixé d'un côté et qu'on est allé à l'opposé, on a souvent trouvé de gros décalages. Malheureusement, on est tombé sur un gardien qui fait partie des meilleurs gardiens du monde et l'a encore prouvé ce soir. Je ne peux pas en tenir rigueur aux joueurs», a-t-il déclaré en conférence de presse.

Des éloges qui se vérifient actuellement par les chiffres. Ainsi, le PSG a gardé ses cages inviolées à 12 reprises cette saison, soit plus que toute autre équipe des cinq grands championnats européens. Enfin, Keylor Navas a rendu 31 clean sheets en 57 matches officiels avec le PSG, soit plus d'un match sur deux sans encaisser de but. Et si le Costaricain était l'investissement le plus rentable de l'ère QSI ?

Plus d'infos

Commentaires