OM : que vaut vraiment Sead Kolašinac ?

Recruté par l'OM cet hiver après avoir résilié avec Arsenal, Sead Kolašinac est un latéral gauche au physique redoutable porté vers l'offensif. Voici ce que peut apporter l'expérimenté international bosnien, héros de Mesut Özil à ses heures perdues, au club de la cité phocéenne.

Kolasinac contre Leeds avec Arsenal
Kolasinac contre Leeds avec Arsenal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Principalement connu en France pour avoir endossé son costume de sauveur de Mesut Özil, à Londres, lorsque deux malfrats ont tenté de dérober leur véhicule lors d'un car jacking filmé et largement diffusé sur les réseaux sociaux, Sead Kolašinac n'en reste pas moins un joueur avec ses qualités, mais aussi ses défauts, comme tout le monde. Le natif de Karlsruhe, qui a évolué dans les catégories jeunes de l'Allemagne avant d'opter pour la sélection bosnienne (43 capes avec les Zmajevi), va désormais défendre les couleurs de l'Olympique de Marseille, où il s'est engagé jusqu'en 2023 ce mardi.

Passé par Stuttgart de l'autre côté du Rhin, il s'est surtout révélé lors de son passage à Schalke 04, en témoigne sa place dans l'équipe type de la saison 2016-2017 en Bundesliga. Arsène Wenger n'a en tout cas pas hésité à miser sur Sead Kolašinac, qui a débarqué à Arsenal gratuitement à l'été 2017. Du côté de l'Emirates Stadium, le Bosnien a fait partie des éléments importants des Gunners, du moins pendant environ 3 saisons. Unai Emery avait commencé petit à petit à se passer de ses services. Mais l'arrivée de Mikel Arteta, combinée à la concurrence de Kieran Tierney et à l'avènement de Bukayo Saka, a définitivement contrarié ses plans dans le nord de Londres. Prêté à Schalke en 2ème partie de saison 20-21, il n'a disputé que 5 rencontres depuis le début de l'exercice 21-22, même si une blessure à la cheville l'a longtemps éloigné des terrains.

Kolašinac, un latéral plus offensif que défensif

L'actuel 3ème de Ligue 1 récupère donc un joueur à court de forme n'ayant plus joué un match entier depuis le 26 octobre dernier, qui devra se refaire une santé avant de fouler les pelouses de l'Hexagone. En revanche, une fois que celui qu'on surnomme le "Tank" (en raison de son imposant physique et de son haut du corps plus développé que la moyenne dans le foot), sera pleinement opérationnel, son profil et ses qualités ont tout pour plaire aux supporters marseillais. Son mental de guerrier aussi.

Sead Kolašinac est en effet principalement réputé pour ses qualités offensives. Latéral gauche porté vers l'avant, le Bosnien est un excellent contre-attaquant. Doté d'une qualité de centre intéressante avec son pied gauche et très présent aux abords de la surface adverse, il sait toujours se rendre disponible lors des phases offensives de son équipe. Si "Kola" est aussi un joueur féroce, rugueux, jouant dur sur l'homme et costaud dans les duels, défendre n'est assurément pas son point fort. Son positionnement laisse parfois à désirer et sa capacité à contenir des éléments très vifs et rapides reste limitée.

Une polyvalence intéressante

L'un de ses autres points forts pour un entraîneur réside toutefois dans sa polyvalence. L'ancien n°31 des Gunners est capable d'évoluer aussi bien milieu gauche que défenseur central. Un vrai plus sur lequel va pouvoir s'appuyer Jorge Sampaoli, désireux de faire souffler Luan Peres dans son schéma de jeu atypique en 3-3-3-1. Sead Kolašinac devrait ainsi être utilisé au sein du trio défensif, voire un cran plus haut, par El Pelado. Un rôle qui pourrait justement convenir aux qualités du Bosnien.

Le coach olympien recherchait quoiqu'il arrive à renforcer son secteur défensif, notamment après le départ en prêt de Jordan Amavi à l'OGC Nice. C'est désormais chose faite, avec l'acquisition d'un élément d'expérience, aussi bien au niveau national (111 matchs de Bundesliga, 80 de Premier League) qu'européen (43 matchs en Ligue des champions et Ligue Europa). À l'image d'Arsène Wenger, qui avait qualifié en 2017 l'arrivée de Kolasinac à Arsenal de « bonne affaire », cette opération ressemble une nouvelle fois à un beau coup réalisé par Pablo Longoria et ses équipes. Reste désormais à Kolašinac de le prouver sur le pré.

Plus d'infos

Commentaires