OL : la guerre des clans met le feu en coulisses !

Par Dahbia Hattabi
2 min.
John Textor  @Maxppp

La succession de Fabio Grosso a agité et agite encore l’Olympique Lyonnais en coulisses, où les coups bas font rage.

Une semaine infernale. Mercredi dernier, John Textor a rencontré Fabio Grosso afin de lui annoncer sa mise à pied. Ce que l’Italien n’a visiblement pas apprécié si on se fie aux informations dévoilées par L’Equipe il y a quelques jours. En effet, le ton est monté entre le champion du monde 2006 et la direction. Des joueurs présents au centre d’entraînement ont même entendu des cris. Mais John Textor a décidé de passer à autre chose. En quête d’un nouvel homme fort, l’Américain n’a pas voulu se presser.

La suite après cette publicité

Ponsot a voulu doubler tout le monde avec Genesio

En effet, il a décidé de confier l’intérim à Pierre Sage. Mais cette décision, qui est visiblement la meilleure qu’il a prise depuis qu’il est à la tête de Lyon, n’a pas fait l’unanimité. En coulisses, on a assisté à une lutte d’influence. Comme révélé dès jeudi sur notre site, certains joueurs poussent pour le retour de Bruno Genesio. Libre depuis son départ du Stade Rennais, le coach tricolore connaît parfaitement la maison. De plus, il est ouvert à l’idée de revenir nous a-t-on fait savoir.

À lire Daniel Riolo se paie Nemanja Matic et l’OL

Mais il n’y a pas que les joueurs qui ont milité pour le come back de Genesio. En effet, le site olympique-et-lyonnais, dans son émission Tant qu’il y aura des Gones, a révélé que Vincent Ponsot, qui était DG de l’OL (il va être DG de la section féminine à partir de janvier, ndlr), a également glissé le nom de l’ancien entraîneur à Textor. L’idée était de tenter de placer et de faire signer rapidement Genesio. Vincent Ponsot aurait donc tenté d’organiser une visioconférence entre le coach et le boss de l’OL dans le dos du nouveau directeur sportif.

La suite après cette publicité

Le choix Pierre Sage a créé certaines tensions

Nommé officiellement vendredi dernier, David Friio a été mis au courant de ces manigances et a tout stoppé net. Il a décidé, en concertation avec Textor, de nommer un coach intérimaire. Rapidement, le nom de Pierre Sage, que l’Américain apprécie, est sorti du chapeau. Mais là encore, Vincent Ponsot, qui est l’un des visages de l’ancienne direction et de l’ère Jean-Michel Aulas, est intervenu avec la volonté de soutenir la candidature de Jean-François Vulliez.

Qui doit entrainer l'OL jusqu'à la fin de la saison ?

Ce dernier avait déjà assuré l’intérim après le départ de Laurent Blanc. Et il a apparemment très mal pris de ne pas être à nouveau sur le banc après le départ de Grosso. Mais Textor et Friio ont décidé de miser sur Pierre Sage. Un technicien à la philosophie de jeu séduisante. Rien ne dit qu’il restera sur le banc toute la saison, même si son premier match a été encourageant. Mais en coulisses, certains misent sur d’autres chevaux et tentent de placer leurs pions. Les coups bas continuent de s’enchaîner à l’OL…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité