Matheus Fernandes raconte comment le Barça l'a viré par mail

Depuis le Brésil, où il a rebondi à Palmeiras, Matheus Fernandes a vidé son sac sur son licenciement du FC Barcelone.

Matheus Fernandes ne sautera plus devant Ronald Koeman à Barcelone
Matheus Fernandes ne sautera plus devant Ronald Koeman à Barcelone ©Maxppp
La suite après cette publicité

On le sait, le FC Barcelone, en grande difficulté sur le plan financier, cherche à dégraisser de toutes parts. Les Blaugranas cherchent ainsi une porte de sortie à Antoine Griezmann, alors qu'ils ont proposé à Samuel Umtiti et Miralem Pjanic de résilier à l'amiable leurs contrats. Tous n'ont pas eu cette chance. C'est notamment le cas de Matheus Fernandes (23 ans). Le jeune milieu de terrain brésilien, arrivé en janvier 2020 en provenance de Palmeiras (il avait été prêté dans la foulée pour six mois à Valladolid avant de revenir au FCB), s'était plaint du comportement de Ronald Koeman et son staff à son égard. Il a appris il y a quelques semaines que son contrat (qui courait jusqu'en juin 2025, clause libératoire de 300 M€) avec le Barça était purement et simplement résilié de manière unilatérale.

Pire, l'Auriverde, qui n'a disputé que 18 minutes avec l'équipe première, a découvert la nouvelle en lisant ses mails ! Au micro de O Globoesporte, il raconte. Je n’étais pas au courant et je n’y ai pas cru sur le coup. «J’étais chez moi, j’allais sortir avec ma femme, je reçois un message du staff du club me demandant si j’avais changé d’adresse mail, je dis que non et, là, j’ai reçu leur message. Je n’ai pas bien compris, j’ai transféré à mon agent et mon avocat. Ils m’ont dit que c’était l’annonce de ma résiliation. Je me suis dit : "non, ce n’est pas vrai, ils n’ont pas fait ça". Quelques instants plus tard, c’était dans les journaux. Aucune discussion, rien, ils ne m’ont même pas appelé pour parler ou me dire au revoir», a-t-il confié, regrettant le comportement de la direction azulgrana.

«Moche, très moche»...

«Je ne sais pas ce que la direction a fait, ce qui est arrivé avec Barcelone. Je n’en sais rien, c’est vraiment bizarre. Ils ont viré quelqu’un par téléphone, un autre par mail. Ça ne coûte rien d’appeler pour discuter. Vous n’êtes pas d’accord ? C’est comme ça, on ne compte pas sur toi. Ça peut arriver dans n’importe quelle société. Il faut juste en parler. Là, un mail et voilà. Je trouve que ce n’est pas du tout professionnel», a-t-il expliqué, amer, n'excluant pas un recours officiel. « C’est en cours. Ils n’ont pas encore parlé avec moi. Ils m’ont juste mis dehors. C’est moche, très moche de la part du club. Je ne sais même pas où ça en est, mes avocats gèrent ça. On va voir, je ne sais pas encore ce qu’il en est, c’est délicat. On ne veut pas de ça mais…», a-t-il indiqué, dressant un bilan terrible de son aventure barcelonaise.

«J’ai toujours eu un rêve d’enfant : jouer à Barcelone. Quand je suis arrivé là-bas, on ne m’a pas traité comme un joueur. Je l’ai dit au directeur, que je n’étais pas considéré comme un joueur professionnel du FC Barcelone. Peu importe que je gagne beaucoup ou pas, peu importe ce qui a été fait, je suis un joueur du FC Barcelone. Je ne demande rien, je veux juste être traité comme les autres. Les autres ont été présentés officiellement. Pas moi. Ça a été prévu au moins dix fois et ce n’est jamais arrivé. J’étais un peu énervé. (...) Avec moi, il y a eu beaucoup de choses négatives», a conclu celui qui s'est engagé depuis avec son club précédent, Palmeiras. Le Barça n'est pas toujours més que un club...

Plus d'infos

Commentaires