Vente OM : Mourad Boudjellal relance le dossier !

Alors que le projet mené par l'ancien patron du RCT et Mohamed Ajroudi semblait parti aux oubliettes, le plus célèbre des Toulonnais a confié que le désir de racheter l'OM est toujours là !

Mourad Boudjellal lors d'une conférence de presse à Toulon
Mourad Boudjellal lors d'une conférence de presse à Toulon ©Maxppp

Souvenez-vous, c’était le feuilleton de l’été 2020, alors que le football n’avait toujours pas repris ses droits en France. En juin dernier, l’ancien président du RCT, Mourad Boudjellal, annonçait, à coups de grandes sorties médiatiques, qu’il était porteur d’un ambitieux projet de rachat de l’Olympique de Marseille. Un projet derrière lequel se cachait l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ajroudi. Ensemble, les deux hommes ont alors multiplié les déclarations spectaculaires, évoquant d’ailleurs un projet de 700 M€.

La suite après cette publicité

A l’heure où Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud sortaient d’une saison riche sur le plan sportif (2e place en L1 derrière le PSG), mais compliqué sur le plan financier, l’offensive du duo Boudjellal-Ajroudi s’est largement faite remarquer. Mais il y avait un hic. Face au grand déballage médiatique des deux prétendants, beaucoup se sont rapidement demandé si un tel projet était réellement crédible. Plusieurs observateurs s’étonnaient en effet de voir que le code habituel des mondes des affaires dans le cadre d’un rachat, à savoir le silence et la discrétion absolus, n’était pas vraiment respecté.

«S'il y a un plan A, il y a un plan B, un plan C»

Et depuis, le duo de potentiels acheteurs s’est fait plus discret, jusqu’à tomber dans le mutisme total, dans le cas d’Ajroudi. De quoi penser que le projet est abandonné ? Eh bien non ! Enfin, c’est ce qu’a laissé entendre Mourad Boudjellal il y a quelques minutes, au micro de RMC. Concernant son associé estival, Boudjellal a confirmé que le Franco-Tunisien ne parlera plus. « Ajroudi a une seule formule, c'est de dire je ne parle plus et on verra à l'arrivée si j'y suis ou pas », avant d’ajouter, tout en essayant de ne pas en dire trop, « que s’il y a un plan A, il y a un plan B, un plan C… », au moment d’évoquer un retour de flamme avec ou sans Ajroudi.

Plutôt bref au moment d’évoquer les dessous d’une nouvelle approche, Boudjellal s’est montré bien plus loquace lorsque le journaliste lui a demandé s’il rêvait toujours de devenir un jour le président de l’Olympique de Marseille. « Oui. c’est une ambition, on va tout faire pour que ça se passe. J’ai l’intime conviction que ce club a un potentiel incroyable et il suffit de se baisser pour le ramasser et ce n’est pas ce qui est fait depuis quelques années. (…) C’est le seul club où les gens sont prêts à dépenser l’argent qu’ils n’ont pas pour leur club, tellement il y a un engouement ».

Boudjellal est persuadé que McCourt va vendre

Visiblement décidé à déloger Eyraud du trône phocéen, le Toulonnais a, contrairement à ses annonces estivales, confié que cette fois, aucun fonds du Moyen-Orient ne serait de la partie. S’il a confirmé qu’il avait bien besoin d’un investisseur à ses côtés, Boudjellal a déclaré ne pas vouloir tomber dans « la folie » des fonds qataris et saoudiens. « Marseille, il n’y a pas besoin d’argent, il est sur place », a-t-il ajouté. En attendant d’en savoir davantage sur le nouveau plan du célèbre courtisan de l’OM, l’ex-dirigeant du RCT a conclu a affirmant qu’il était certain que McCourt allait bientôt vendre le club olympien. A lui ou à un autre.

« Ce que je crois c’est que l’OM va se vendre. Je ne peux pas vous garantir que ce sera à nous. Pourquoi ? Aujourd’hui, ça peut devenir un gouffre pour McCourt. (…) Je crois que McCourt, en quelques mois, a complètement changé d’avis. Les Américains ne viennent pas pour faire du sport, ils viennent pour faire de l’immobilier », a-t-il indiqué. La suite au prochain épisode.

Plus d'infos

Commentaires