L’Europe à genoux devant le prodige Lamine Yamal, Didier Deschamps lourdement critiqué

Par vdevillaire
2 min.
RDP 1007 @Maxppp

Lamine Yamal sur le toit de l’Europe, Didier Deschamps critiqué pour son jeu après l’élimination, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

Lamine Yamal sur le toit de l’Europe

« Lamine finale », titre le Mundo Deportivo, comme pour souligner l’impact de ce joueur dans la victoire espagnole face à la France. AS se réjouit aussi de la performance du joueur de 16 ans en écrivant « Yamal rend heureux l’Espagne ». Le bonheur des uns fait le malheur des autres. « Yamal ça fait mal », titre le journal L’Equipe dans ses pages intérieures. « La performance de Lamine signe l’arrivée d’un nouvel empire », écrit le Guardian, conscient que ce joueur est le visage d’une nouvelle génération dans ce sport. Pour le Daily Mail, « l’égalisation de Lamine Yamal restera longtemps dans les mémoires ».

La suite après cette publicité

Didier Deschamps décrié

Démasqués, placarde le journal L’Equipe. C’est un tournoi au goût amer pour le média français qui pointe du doigt « le coaching impuissant de Didier Deschamps ». « Leçon d’espagnol », titre Le Parisien, alors que La Provence parle de « la fin d’un rêve » pour les Bleus. Le Guardian se penche sur une défaite qui pourrait signifier « la fin du non-football de Deschamps ». « La France s’est figée, et est devenue obsolète », écrit le média anglais qui ajoute que cette équipe « a du talent, mais a besoin d’une nouvelle énergie ». Pour la Gazzetta dello sport, la France quitte le tournoi après avoir été « triste à regarder jouer ».

À lire Espagne : les propos déroutants de Luis de la Fuente avant la finale de l’Euro

C’est le jour J pour l’Angleterre

«Le lien des frères», affiche le Daily Mirror, comme pour souligner l’unité dans le vestiaire des Anglais avant la rencontre face aux Pays-Bas aujourd’hui. De son côté, Harry Kane rejette les critiques sur sa forme physique, lui qui n’a inscrit qu’un seul but dans ce tournoi. «Je ne peux parler que sur le terrain et j’espère pouvoir le faire mercredi.”, a-t-il expliqué. "Allons écrire l’histoire», placarde le Daily Express. «Tulipes contre roses», affiche AS tandis que le Mundo Deportivo parle d’une rencontre entre «illusion et obligation» pour l’Angleterre.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité