Cristiano Ronaldo, le poids qui soulage la Juve

La question du moment : est-ce que CR7 est devenu un poids pour la Juventus ? Oui, probablement. Mais il n’en reste pas moins l'ultime sauveur d'une équipe sans saveur, qui a probablement hâte que la saison se termine.

Cristiano Ronaldo en action avec la Juventus
Cristiano Ronaldo en action avec la Juventus ©Maxppp
La suite après cette publicité

Cette fois, c'est fini. Après neuf années de mainmise sur le titre de champion d'Italie, la Juventus ne sera pas sacrée cette saison. En effet, avec le nul de l'Atalanta à Sassuolo ce dimanche après-midi, Antonio Conte et l'Inter ont été officiellement annoncés comme nouveaux titulaires du titre en Serie A. C'est donc le moment de faire un petit retour sur la saison terrible de la Juventus et de sa star, Cristiano Ronaldo.

Avant son arrivée, les Juventini collectionnaient les finales de Ligue des Champions. L'objectif était clair avec l'arrivée du Portugais : remporter la Coupe aux Grandes Oreilles. Alors, on ne sait pas si c'est dû à sa présence dans les rangs turinois ou aux choix hasardeux des coaches (Maurizio Sarri puis Andrea Pirlo), mais la Vieille Dame, depuis deux années, voire trois, a perdu de sa superbe et avait déjà été menacée par l'Inter la saison passée.

Des questions sur son avenir

Ce dimanche, la Juve a encore eu chaud. Mené par l'Udinese une bonne partie du match, Andrea Pirlo a eu du mal à renverser la vapeur. Ses changements n'ont pas été terribles et il a une nouvelle fois semblé bloqué alors qu'il aurait pu faire sortir CR7. Depuis quelque temps maintenant, on se demande si le quintuple Ballon d'Or n'est pas plus un poids qu'autre chose pour la formation transalpine.

Il est probablement moins fort, moins prépondérant dans le jeu et, finalement, peut-être que la Vieille Dame s'est affaiblie pour lui faire une place. Mais ce dimanche, c'est encore lui qui a sauvé son équipe. Un penalty d'abord avant de mettre une tête dans un angle plus que fermé sur un joli centre d'Adrien Rabiot. Cet été, la question de son départ se posera. Son influence dans les buts marqués est grande (il va probablement terminer meilleur buteur de Serie A), mais elle empêche aussi peut-être une construction plus collective. CR7 (36 ans) est peut-être devenu un poids, mais il reste le dernier sauveur de l'équipe.

Plus d'infos

Commentaires