Mercato : Bordeaux s'active pour renflouer ses caisses

Ressorti soulagé de son passage devant la DNCG, le club au scapulaire reste à la recherche de rentrées d'argent. Et les candidats au départ sont nombreux.

Frédéric Longuépée, le président des Girondins de Bordeaux
Frédéric Longuépée, le président des Girondins de Bordeaux ©Maxppp

Depuis que King Street a pris seul les commandes du navire bordelais, le capitaine Frédéric Longuépée a très rapidement été très clair concernant les dépenses à bord, notamment en ce qui concerne l’arrivée de potentiels renforts pour l’équipage de Paulo Sousa (qui devait partir, mais qui est finalement toujours en poste).

La suite après cette publicité

« On n’a pas hésité à investir lors de ces deux derniers mercatos. 15 joueurs nous ont rejoints. Des joueurs d’expérience comme Laurent Koscielny, des joueurs en devenir, comme Rémi Oudin, Ruben Pardo… (…) Paulo (Sousa) estime que pour réussir et gagner, il lui faut de nouveaux joueurs. Mon rôle est qu’il tire le meilleur des joueurs présents », déclarait-il en mai dernier à France Bleu Gironde.

Le marché britannique pourrait rapporter gros

Depuis, les choses n’ont bien évidemment pas évolué. Si King Street a sorti 30 M€ de sa poche pour aider les Girondins à passer sans encombre le contrôle de la DNCG, cela ne veut pas dire que la maison-mère compte sortir le chéquier cet été. Les Marine-et-Blanc ciblent d’ailleurs des éléments libres ou disponibles en prêt (un milieu défensif et un attaquant). Mais la priorité est de renflouer les cales du navire. Il n’est donc pas étonnant de voir les informations se multiplier en ce sens.

Le gardien Paul Bernardoni (vendu 7,5 M€ à Angers) et le milieu Yassine Benrahou (Nîmes a levé l’option d’achat de 1,5 M€) ont déjà rapporté 9 M€ à eux deux. Un troisième départ est également en bonne voie, à savoir celui de l’attaquant François Kamano au Lokomotiv Moscou. Une opération estimée à 7 M€. De l’autre côté de la Manche, le marché britannique pourrait aussi permettre aux Girondins d’encaisser de jolis chèques. Yacine Adli (Leicester) et Josh Maja (Glasgow Rangers, West Ham) auraient en effet une belle cote. De quoi espérer deux transferts à huit chiffres (le prix de 14 M€ a été évoqué pour Adli par exemple). Enfin, même l’expérimenté Benoît Costil (33 ans) pourrait remplir les caisses en cas de départ, les Girondins ne comptant pas s’asseoir sur les deux ans de contrat qu’il reste au gardien.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires