Exclu FM Serie A

Mercato Juventus : ça bouge pour Marley Aké

Par Sebastien Denis
2 min.
Marley Aké avec la Juve face au Genoa en Serie A @Maxppp

Malgré quelques apparitions avec les pros de la Juventus, Marley Aké aspire à plus de temps de jeu pour continuer sa progression. La Juve devrait accepter de le prêter d'autant que les courtisans sont nombreux.

Lorsque Marley Aké a signé à la Juventus Turin à la surprise générale il y a de cela 18 mois en provenance de l'OM dans le cadre d'un échange avec Franco Tongya, aujourd'hui porté disparu à Marseille, quasiment personne ne donnait cher de la peau de l'ancien minot.

La suite après cette publicité

Arrivé par la petite porte à Turin par l'équipe des U23 de la Juve dans un pays et une langue qu'il ne connaissait pas, l'ancien Marseillais a petit à petit pris ses marques en réserve avant de se retrouver au mois de janvier propulsé dans l'équipe première. Convaincant pour ses premiers pas chez les pros de la Juve face à la Sampdoria en Coupe d'Italie (4-1), la direction du club de la Vieille Dame refusait alors de le laisser filer en prêt au mercato d'hiver alors même qu'il s'était déjà mis d'accord.

À lire Anderlecht offre 3M€ au Lech Poznan pour Filip Marchwinski

Marley Aké veut gagner en temps de jeu

Bien lui en a pris puisqu'il n'est quasiment plus sorti du groupe pro et a disputé 6 matches toutes compétitions confondues avec le club turinois (4 en Serie A et 2 en Coupe d'Italie). Si la Juve lui a expliqué qu'elle comptait sur lui la saison prochaine, Marley Aké a exprimé le souhait de gagner en temps de jeu et de mettre en application tous les progrès (aussi bien au niveau physique que tactique) qu'il a réalisés depuis son arrivée en Italie en provenance de l'OM.

La suite après cette publicité

L'emblématique club italien a bien compris la requête de son joueur et va sans doute accepter de le laisser partir en prêt, d'autant que les courtisans sont nombreux. Selon nos informations, deux clubs de Ligue 1 sont intéressés, à savoir le SCO d'Angers et Clermont. Anderlecht et le Cercle Bruges (où il devait d'ailleurs s'engager cet hiver en prêt) en Belgique apprécient le profil du natif de Béziers, de même que la Salernitana en Italie. Mais la perspective de rester dans la Botte ne séduit pas spécialement à l'attaquant de 21 ans qui penche de son côté pour un retour en France ou une expérience en Belgique...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité