Coupe de France : le PSG glane sa 15e Coupe de France face à un OL décevant

Par Chemssdine Belgacem
2 min.
PSG @Maxppp

Ce samedi soir, l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain avaient rendez-vous pour une finale de Coupe de France qui s’annonçait brulante entre les deux meilleures équipes françaises en 2024. Et alors que plusieurs événements malheureux avaient émaillé en amont de la rencontre entre les supporters des deux camps, cette rencontre s’est jouée dans un stade Pierre-Mauroy incandescent et légèrement à l’avantage des Gones en début de match. Pourtant, sur le pré, les Lyonnais n’ont pas du tout répondu présent lors du début de rencontre. Pendant près de quinze minutes, le PSG a été largement supérieur et un siège s’est opéré aux abords de la surface de Lucas Perri, auteur de plusieurs parades capitales (5e, 9e). Remettant légèrement le pied sur le ballon à travers quelques possessions stériles, Lyon est néanmoins vite retombé dans ses travers. Incapable de marquer dans son premier temps fort, la bande à Luis Enrique n’a pas fait deux fois la même erreur. Sur un centre anodin venu de la gauche, Lucas Perri s’est totalement raté dans sa sortie, laissant tout le loisir à Ousmane Dembélé de finir dans le but vide de la tête (0-1, 22e). Sonnés, les Lyonnais n’ont pas su se remettre les idées en place et Fabian Ruiz a permis aux Parisiens de faire le break après une offensive mal repoussée par la défense rhodanienne. Au terme d’un premier acte maussade, l’OL rentrait aux vestiaires après avoir subi la loi d’un PSG en maîtrise mais avec un Kylian Mbappé timoré.

La suite après cette publicité

Au retour des vestiaires, le match est reparti sur des bases plus emballantes. L’OL, conscient du déficit affiché dans le jeu et surtout au tableau d’affichage, a durci le ton en se montrant plus incisif. Et cette abnégation nouvelle a payé pour les pensionnaires du Groupama Stadium. Sur un corner venu de la droite, Jake O’Brien, auteur de buts déjà si importants cette saison, a récidivé en réduisant l’écart d’une superbe tête qui n’a laissé aucune chance à Gianluigi Donnarumma (1-2, 55e). Un but qui a clairement enflammé les Gones qui se sont rués pendant plusieurs minutes sur le but parisien. Mais alors qu’Achraf Hakimi a enlevé le ballon juste devant la tête de Lacazette (61e), Nicolas Tagliafico, dans la même position qu’O’Brien, a été dégoûté par un Gigio Donnarumma de gala (65e). Tentant plusieurs changements absolument nécessaires pour relancer une attaque trop souvent défaillante ce soir, Pierre Sage a ainsi fait rentrer Malick Fofana, Ernest Nuamah et Ainsley Maitland-Niles habitués à changer la donne lors de leurs entrées ces dernières semaines. Pourtant, ces changements n’ont pas relancé des Lyonnais amorphes qui n’ont même pas fait l’effort de presser durant les dernières minutes de jeu. N’allant même pas à la quête de ce but de retard, les Gones ont donc confirmé leur non-match, tant frustrant quand on connaît l’importance de ce rendez-vous pour le peuple lyonnais. Au terme d’un match globalement maîtrisé, le PSG remporte la 15e Coupe de France de son histoire.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité