Bayern Munich : le retour à l'entraînement lunaire de Robert Lewandowski

Par Max Franco Sanchez
1 min.
Robert Lewandowski sous le maillot du Bayern @Maxppp

La presse allemande a dévoilé les dessous du retour à l'entraînement de la vedette polonaise à Munich.

C'est un bras de fer qui dure depuis plusieurs semaines déjà. Robert Lewandowski souhaite quitter le Bayern, mais le champion d'Allemagne ne flanche pas et continue d'exiger des sommes mirobolantes au FC Barcelone, qui n'est pas dans une situation spécialement confortable. On parle d'un montant de 70 millions d'euros exigé par les Bavarois aux Catalans, ce qui est pour le moins conséquent sachant que le contrat du joueur termine dans un an.

La suite après cette publicité

Et plus tôt cette semaine, le buteur polonais a retrouvé le chemin du centre d'entraînement du Bayern, après des vacances depuis plusieurs semaines, en Espagne par ailleurs. Et selon Bild, l'attitude du joueur de 33 ans a été pour le moins nonchalante, ce qui fait énormément parler depuis hier. On apprend déjà qu'il s'est présenté en retard lors des deux séances prévues hier et aujourd'hui par Nagelsmann.

À lire Le gros coup de pression de Joshua Kimmich au Bayern Munich

Deux retards inhabituels

Ce qui était inhabituel chez lui, qui a toujours été très professionnel. Un message envoyé à sa direction de façon on ne peut plus claire donc, et ce n'est pas tout. Pendant la séance de mercredi, il serait aussi très nonchalant, peu bavard avec ses partenaires et son body language ne laisse aucune place au doute : il ne veut plus être au Bayern et veut rejoindre le Barça.

La suite après cette publicité

Ce jeudi, la vedette polonaise a été un peu plus impliquée comme l'indiquent les journalistes présents sur place, et a eu un comportement plus en adéquation avec celui qui était le sien si on met de côté le retard. D'un point de vue physique, il est dans une condition optimale et ce feuilleton ne l'a pas empêché d'être au top de sa forme. Affaire à suivre...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité