Ligue des Champions : Julian Nagelsmann et le RB Leipzig attendent le PSG de pied ferme

Au sortir de la victoire contre l'Atlético de Madrid (2-1), le coach du RB Leipzig Julian Nagelsmann s'est immédiatement projeté sur la demi-finale à venir contre un PSG qu'il connaît très bien.

Julian Nagelsmann avant un entraînement
Julian Nagelsmann avant un entraînement ©Maxppp

Le Paris SG connaît son adversaire en demi-finale de Ligue des Champions. C'est le RB Leipzig qui se dressera sur la route des hommes de Thomas Tuchel. L'occasion pour le technicien allemand de retrouver une vieille connaissance, Julian Nagelsmann, coach du RB, qui était son adjoint à Augsbourg. Ce dernier a hâte d'en découdre, comme il l'a confié au micro de Sky Sport en Allemagne.

La suite après cette publicité

« Un duel fratricide des entraîneurs, il a été mon patron au FCA. Ensuite, je l’ai affronté avec Hoffenheim lorsqu’il était au Borussia Dortmund. J’ai rarement gagné contre lui. À nous de tout mettre en oeuvre afin d’inverser la tendance », a-t-il expliqué, semblant déjà très bien connaître son prochain adversaire.

Un duel indécis

«Paris est une grande équipe avec un grand entraîneur. Contre l’Atalanta Bergame, sa première période a été correcte et après le repos, les Parisiens ont vraiment été très bons. Ils ont passé la vitesse supérieure, notamment avec l’entrée en jeu de Kylian Mbappé qui a apporté de la fraîcheur et de la profondeur. Mardi, je suis convaincu que Mbappé va jouer d’entrée et Angel Di Maria sera de retour après sa suspension», a-t-il indiqué.

Pour le jeune entraîneur, cette rencontre s'annonce ultra équilibrée, et ce, même si ses joueurs et lui sont conscients qu'il leur faudra sortir un gros match pour se qualifier. «J’ai vu Paris face à Bergame. C’est une équipe au minimum au moins aussi forte que l’Atlético. Si nous parvenons à reproduire le même jeu, nous assisterons à un grand match et tout sera possible», a ainsi confié Youssouf Poulsen au coup de sifflet final. Voilà qui promet !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires