Bayern Munich : comment jouer sans Robert Lewandowski

Blessé pour près d'un mois, Robert Lewandowski ne pourra pas affronter le Paris Saint-Germain, au moins lors de l'aller dans moins d'une semaine. Les solutions, pour le remplacer, ne sont pas légion pour Hansi Flick, qui va devoir se creuser la tête.

Müller, Choupo-Moting et Gnabry sous le maillot du Bayern Munich
Müller, Choupo-Moting et Gnabry sous le maillot du Bayern Munich ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lors du second match de la Pologne, lors de cette trêve internationale, Robert Lewandowski est sorti blessé. La crainte concernant son genou était grande mais le premier verdict tombait rapidement : il serait indisponible environ cinq ou six jours. Le match contre Leipzig, il pouvait déjà l'oublier, mais l'espoir demeurait côté bavarois pour la confrontation face au Paris Saint-Germain. Finalement, que nenni, il devrait rater les deux matches contre le PSG.

« Robert Lewandowski a contracté un étirement ligamentaire de son genou droit. L'attaquant du FC Bayern sera absent pendant environ quatre semaines. Après la victoire 3-0 de l'équipe nationale polonaise contre Andorre, Lewandowski est retourné prématurément à Munich, où le diagnostic a été posé par le service médical des champions d'Allemagne », communiquait ensuite l'ex-club de Franck Ribéry, mettant un point final aux interrogations, même si le Polonais espère être là pour le retour dans deux semaines...

Gnabry en pole

Dès lors, la question se pose de son remplacement. Car ce n'est pas une chose aisée. Il n'a pas manqué beaucoup de matches au cours de sa carrière. Depuis qu'il est arrivé au Bayern, en 2014, en provenance de Dortmund, il n'a jamais raté plus de trois matches consécutifs. Trois fois cette saison, il avait manqué à l'appel, mais c'est parce qu'Hansi Flick, son coach, avait décidé de ménager un peu son top buteur, qui vise toujours le record de Gerd Müller (40 buts en championnat avec le FCB).

L'année dernière, le coach allemand avait choisi le jeune Joshua Zirkzee, mais il est depuis prêté en Serie A, du côté de Parme. La solution qui semble la plus logique, à l'heure actuelle, ce serait de faire jouer Serge Gnabry en pointe. C'est en tout cas le poste qu'il occupe avec l'Allemagne. Sauf qu'il a beaucoup joué lors de cette trêve internationale et qu'il devrait avoir à se reposer avant d'affronter l'écurie francilienne mercredi prochain.

L'ombre de Choupo-Moting

Il reste un choix possible et les fans du Paris SG le redoutent suffisamment : Eric-Maxim Choupo-Moting. Si l'international camerounais ne s'est pas particulièrement montré avec les champions de France, c'est lui qui les a sortis de la panade contre l'Atalanta l'année passée et surtout les supporters parisiens aiment à croire que c'est dans leur ADN de perdre sur un but d'un ex. Ils se rappellent forcément du but de Coman, il y a quelques mois, en finale de la Ligue des Champions.

Notre collègue de Fussball Transfers, Dominik Schneider voit trois possibilités : « je pense qu'il y a trois possibilités. Thomas Müller pourrait jouer au centre de l'attaque. Mais cela n'a pas si bien fonctionné dans le passé. Serge Gnabry a également joué à ce poste, mais c'est plutôt un "faux neuf". Il y a également joué en équipe nationale contre la Roumanie il y a quelques jours. Je pense que ce sera une course au coude à coude entre Choupo-Moting et Gnabry. Choupo-Moting ne changerait pas beaucoup le système, Gnabry changerait la façon de jouer ».

Même s'il ne faut pas occulter le jeune Jann-Fiete Arp (21 ans), il semble encore éloigné du niveau pour postuler à une place de titulaire. Quoi qu'il en soit, le Bayern n'accueille pas le Paris SG dans les meilleures conditions et il est certain qu'il ne va pas être très aisé de remplacer un homme qui est impliqué sur 25 buts en 16 rencontres de Ligue des Champions depuis le début de la saison dernière. Il va falloir se creuser la tête...

Plus d'infos

Commentaires